Rant of the Day/ Niaxtou

Grace Mugabe, viol, droit sénégalais, et domzei olympics

Le 25 Novembre est la Journée Internationale de Lutte contre Les Violences Faites aux Femmes. Grace Mugabe n’a pas eu la note d’information.

En moyenne, 1 femme sur 3 est victime d’agression physique et/ou morale. Que Dieu nous en préserve et aide les victimes à dénoncer leurs agresseurs mais surtout à guérir et de renaitre tels des phoenix. 

J’essaie de voir par où commencer pour mieux exprimer ma frustration face à la déclaration disgracieuse de Madame La 1ère Dame du Zimbabwe, G. Mugabe.

Selon Jeune Afrique, Mme Mugabe aurait dit à des milliers de supporteurs:

grace-mugabe-independence-day-2009-500x671.jpg

 

« Si vous marchez dans la rue en portant des mini-jupes, en montrant vos cuisses et en invitant les hommes à fantasmer sur vous, alors vous ne pourrez pas vous plaindre quand vous serez violées, c’est malheureux, mais ce sera votre faute »

 

 

Il est possible que certaines personnes dont Grace ne soient pas familières avec la définition du viol:

Le viol correspond à tout acte sexuel non consentant. Point barre. Grace, un non est un non, sans exception, peu importe le contexte:

  • La fille a été invitée à l’hôtel, dans une auberge, dans une chambre d’étudiant, peu importe c’est un viol si elle a dit non.
  • Ils étaient avancés en préliminaires mais la fille a changé d’avis en cours, c’est un viol.

image1

  • Un mari peut violer son épouse, sachez-le.
  • Une travailleuse du sexe peut être victime de viol.
  • Mettre les doigts ou autre objet dans les parties intimes de quelqu’un, est un viol. Il n’y a pas de demi-viol ou de quart de viol.

( Please don’t try me about the statements in the section above)

A propos de Grace Mugabe:

  1. Il est évident qu’aucun proche de la famille de Mme Mugabe n’a été violée.
  2. Il est triste que ce type de personnes soit à la tête de l’Afrique.
  3. Parler de manière aussi légère de viol est répugnant et inquiétant, et le fait que cette ignominie vienne d’une femme et d’une première dame est d’autant plus pathétique. L’article précise que Grace Mugabe est représentante de la section féminine du parti au pouvoir, Zanu- PF. Je les plains.
  4. A quoi servent ses conseillers? Qui gère son image? Qui gère sa bouche?
  5. Son mari a reçu le Prix Confucius de la paix 2015. C’est parfait.

Congo-rape-victim-shields-007.jpg

Charité bien ordonnée:

Selon le droit sénégalais et l’article 320 de son code pénal, est considéré comme un viol «tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise».

  • Au Sénégal, il est plus probable d’aller en prison pour homosexualité (ACTE CONSENTANT) que pour viol;
  • Au Sénégal, les familles des victimes acceptent à l’amiable des sommes aussi ridicules que 50 000 FCFA sans emprisonnement, parce que le traumatisme, il s’achète. Dans les cas les plus injustes et ridicules, la victime peut même être donnée en mariage à son agresseur.
  • Au Sénégal, j’ai lu récemment qu’il y a eu  99 cas de viol enregistrés cette année à Dakar et en banlieue selon Amy Sakho, responsable AJS pikine, contre 3600 en 2014 selon Mr Sidiki Kaba dans l’étendue du pays. 99? soit à peu près 8 viols par mois. C’est impossible. Ce chiffre est beaucoup trop petit. Je pense plutôt que la société en a marre d’aller dénoncer ces actes sans qu’aucune vraie mesure ne soit prise.
  • Au Sénégal, les violeurs célèbres peuvent même lancer des carrières politiques.
  • Au Sénégal, un homme condamné à la fois pour viol et pour pédophilie dans la même affaire se verra affliger uniquement la peine la plus sévère, conformément à l’article 5 du code pénal
  • Au Sénégal, la victime connait son assaillant dans la majeure partie des cas et doit probablement le voir chaque semaine ou même lui servir à manger dans les cas où il s’agit d’un ami de la famille, comme si de rien n’était.
  • Au Sénégal, on peut s’en tirer avec un ”niane ndjeek”, un bon vieux “balma akk” parce qu’après tout, nous sommes de bons musulmans. #ShootMeNow
  • Au Sénégal, l’avortement est interdit, une interruption volontaire de grossesse n’est autorisée qu’en cas de danger pour la vie de la mère, pas d’exception faite en cas d’abus sexuel. (sauf si je me trompe, et j’espère que c’est le cas)
  • Au Sénégal, les avortements clandestins et l’infanticide constitueraient aujourd’hui 38% des causes de détention des femmes.
  • Au Sénégal, le viol est considéré comme un délit et non un crime.
  • Selon une étude ONU Femmes de 2012, 50% des cas de violences à l’égard des femmes rapportés dans les services de police au Sénégal sont des viols dont 8 à 13% de décès maternels issus d’avortements illégaux (un avortement légal  et sécurisé coûte entre 300 000fcfa et 500 000fcfa).

Je vais terminer par une question à l’attention de Mme Mugabe et de toutes les personnes malsaines d’esprit qui pensent comme elle:

Si votre fille avait été violée et que ce jour là, elle avait porté une mini-jupe pendant au Zimbabwé, et qu’elle rentrait en larmes, souillée, traumatisée, vos premières paroles seraient- elles ” c’est de ta faute ma fille, tu aurais du t’habiller autrement”.

Right… it only matters when it hits home huh? Ugh, I am done.

Vos opinions sont les bienvenues.

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

10 Comments


  1. Sira

    November 26, 2015 at 12:31 pm

    Le slut shaming a encore frappé

    Reply

    • NK

      November 26, 2015 at 12:38 pm

      ri di cu le

      Reply

  2. Marième

    November 26, 2015 at 1:20 pm

    So defe bene jour at AJS ngey decourage si adouna. I have heard the saddest stories there….

    Unfortunetly, many senegalese (african in general) have a deep misconception about rape and agree with our dear auntie…Parents should be very careful about who they let their kids around (boys are victim of rape as well, but very rarely talked about). I dont care how nice “tonton” is, watch your kids, and educate them about sex.

    Reply

    • NK

      November 26, 2015 at 1:33 pm

      Really C’est dommage, I am not familiar with AJS, c’est comme les parents qui disent “seu tonton bi seu djeukeur leu” “seu diabar bou ndaw”, woroul sakh you never know

      Reply

      • Marième

        November 27, 2015 at 9:12 am

        You should volunteer with them (but, if you are a “mboussou dioye” like me, refrain), it was very eye opening. They have these “free consultation days” where they go in a neighborhood and set up mobile offices for people who have issues relating to gender abuse but can’t afford help…

        I see a lot of comments saying the victims should speak up. It is reaaallllyyy not that simple. Can you imagine a mother whose 12 year old boy gets continuously raped by his uncle (dad’s brother), and the mother covers it up because she does not want “seyam tass” or “diakhasse keur gorom”. There are countless stories more unbelievable from one to another that i’ll spare you. So where to start?

        The problem is so multi faceted: from poverty (we’ll accept 50,000 to “wash” the shame) how do you try to explain to a person who struggles for food that this is wrong?, then there is the ” i have to stay married coute que coute so ill shut up about the incest going on in my house, because “djiguene dafa wara seye”.. or i can’t go back to the maison familial because there is no more room for me and my kids there so my kid is getting raped but “na tokk mougne”…

        Don’t even get me started on the cops attitude..

        Although i love and appreciate our culture, there are things we need to “unlearn” from our mentalities,(12th sign of being a petit/petite toubab) redefine “mougne” “teach boys to respect girls and girls to value themselves through their own eyes and not through the eyes of men..

        Bon let me stop before i write a book here, lol. Its always nice to participate in these types of discussions.

        Reply

        • NK

          November 28, 2015 at 8:52 pm

          You are allowed to write a book here especially if it talks about these types of points, thanks a lot of for sharing your experience and I hope your comment gets read a lot

          Reply

  3. bijoumoulaye

    November 26, 2015 at 6:13 pm

    Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de pire qu’un viol dans la vie d’une femme. Alors là que cet acte soit impuni , c’est le summum. Je me dit que si vraiment des parents care about their child ils seraient même prêt á tuer le bourreau donc le denoncer serait vraiment la MOINDRE chose á faire. Dafalen daloul rek, soudone niom laniou violer hana dinagn am benem halate. Le fameux ‘massla’ dont on se vante n’est que synonyme d’hypocrisie et d’impunité.
    Merci NK c’est toujours un plaisir de vous lire. Bsx

    Reply

    • NK

      November 27, 2015 at 1:02 pm

      Merci Bijou, merci de suivre et excellents points!

      Reply

  4. Mbéne

    November 26, 2015 at 9:18 pm

    Le nombre de femmes qui ont subi des attouchements sexuels? Il faut surtout combattre le silence et libérer la parole.
    L’autre chose qui me répugne le plus c’est ce mec condamné pour viol et qui est toujours adulé les journalistes et médias, pauvre Sénégal.

    Reply

    • NK

      November 26, 2015 at 9:19 pm

      C’est le summum nak

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

Quand Meuwti n’est pas respecté sur les réseaux sociaux entre autres…

En tant qu’êtres humains supposés être décents, nous devons ...

error: Content is protected but I love you though!!