Sénégalités

Corriger (physiquement) ses enfants : Oui, Non ? Une fois en passant ?

Note : je ne parle pas de ces monstres ou de ces maîtres « religieux » dont les enfants finissent aux urgences avec des côtes cassées. C’est de l’abus et ces personnes devraient être incarcérées. Je parle de corrections telles que des fessées.

Je n’offre pas de réponses particulières parce que je n’ai pas encore d’enfants et je n’ai jamais été frappée (sauf une fois, mais jusqu’à présent, je n’arrive pas à distinguer le rêve de la réalité).

Flashback :

Si cet événement s’est effectivement passé, voici comment: j’ai un vague souvenir en noir et blanc d’avoir été giflée par maman, 2 aller retour plus précisément, paume de la main avec les doigts à l’aller et dos de la main au retour. J’ai eu tellement mal que je suis partie faire une sieste dans mon souvenir. Une bonne dizaine d’années après, je me rappelle avoir demandé à ma mère si elle m’a déjà frappé, sa réponse : « soumeu leu moussone dorr di ngeu mel ni rek ? ». Etant très sarcastique (on se demande d’où je tiens mon sarcasme), je ne savais pas si elle plaisantait ou pas, mais le souvenir des ces 4 claques était très réel.

Je vais quand même faire comme si main n’avait jamais été levée sur moi. Maman restera la personne la plus importante pour moi, avec ou sans claque.

Comptez-vous « niouss » vos enfants ?

Accepterez-vous que leur maîtres et maîtresses les frappent ? Ou un membre de votre famille ?

 giphy

-Les choses à prendre en compte lorsque nous corrigeons nos enfants :

  • on leur apprend que la violence est liée à l’éducation
  • on peut risquer de les blesser
  • on risque d’augmenter la dose si ça ne marche pas et aboutir au deurkisme (les enfants deurkiss, c’est à dire qu’on a tellement corrigé qu’ils s’en tapent #nopunintended, et qui finissent par perdre tout sens de la vergogne)

Je connais des parents désespérés qui ont tout essayé : parler, punitions, retraits de foyoukaye, sans résultats. Ils en sont venus aux mains et ça leur brise le cœur à chaque fois, je parle là des spécialistes du “”matt et de l’euf “(mordre et souffler).

Je ne sais pas ce que je vais faire, mais maîtresse bou dorr sama unborn dom, di negn ko raak #untilLeuz. Alors là, c’est non négociable. Soko mounoul diangueul ay leçons dale, niom observation « l’œil » ak « ma main voici ma main », tu sentiras ma main Incha Allah.

Ce qui m’amène à un autre sujet : la correction et le trauma sont-elles problèmes de pays riches ou vrais questions d’abus ?

Je m’explique.

Je connais bon nombre dont les parents les ont frappé jusqu’au sang et pourtant il ne jure que par leur parents.

De telles histoires à l’extérieur auraient été sources d’appels aux services sociaux, emprisonnements et autres sanctions.

Door talon, ceinture, bant, ainsi que les choses là noires en caoutchouc et qu’on met autour des vitres des voitures (sunu ma sœur amoneu ci ben- j’ai fait une école privée catholique) : tous ces instruments de torture auraient choqué bon nombre de nassaran people mais pour nous, c’est « normal ».

Tendre par 4

On est quand même scandaleux au Sénégal. Quand je quittais le primaire, il y avait le fameux « tendre par quatre ». Quatre enfants tiennent les bras et les jambes de la victime et un cinquième enfant ou la maîtresse vient la taper. Now what type of fuckery is that ?

giphy (1)
Je me rappelle un jour, ma maîtresse m’a désignée pour que je tape la victime. J’étais tellement triste parce que j’avais réussi à éviter ce rôle pendant tellement longtemps, à éviter le eye-contact comme quand on rencontre les policiers pour qu’ils ne nous arrêtent pas. Finalement je l’ai frappé, avec zéro force, donc on m’a donné deux coups de bâtons aigus pour m’apprendre à frapper avant de me renvoyer à ma place, à ma joie. Le tendre par 4 existe t-il toujours ? Si vous entendez qu’on m’a emprisonné un jour, sachez que c’est parce qu’on aura tendu mon enfant par 4. Même l’appellation est idiote, tendre par 4, melni kou fott beu paré weer à 4 pinces. FOH

En 2016, comptons-nous corriger nos enfants ? Pour ma part, je vais me contenter d’un bon vieux napp, technique qui a marché à merveille avec moi, avouez, je suis une jeune femme polie et bien éduquée. Vous a t-on corrigé ? Quelles sont les techniques non violentes que vous avez utilisées et qui ont marché ?

Laissez moi un commentaire, donnez moi votre point de vue, votre histoire, divergez d’opinions et souscrivez au blog pour qu’on décrypte ensemble les sénégalités.

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

26 Comments


  1. Yayou D

    January 19, 2016 at 12:18 pm

    Moi depuis que mon fils a trois mois je le menace mais dès que j’en aurai la force je le taperai histoire de napp ko:-) Non plus sérieusement je ne suis pas anti fessée mais c’est humiliant et pas forcément efficace. Niom ceinture nak moom bakhoul si fass sakh massamalaak Khale. On peut être ferme sans être violent en général on tape parce qu’on ne sait pas se faire entendre. Leegui nak lou golo kham booter doomam

    Reply

    • NK

      January 19, 2016 at 12:49 pm

      wa ga lolou amna, mane deh soumeu doré dineumeu beet, déjà quand on touche à mes neveux, je deviens folle lol

      Reply

  2. Maimouna

    January 19, 2016 at 1:03 pm

    Pour avoir vécu la non violence du côté de papa (il m’a dit à maintes reprises que soumeu dooré dafmey reyy) et les niouss à outrance du côté de maman, (sameu yaye mom déodorant sakh dooré nameu ko) je dirais que les deux fonctionnent plus ou moins, au final tout dépend de l’enfant et de son caractère, y’en a qui sont pleins de dignité so lenn khassé rek niou guiss si senn bopp nekkeu nitt.
    Unfortunately I was not one of those donc avec le recul je comprends un peu ma maman, mais personnellement je ne me vois pas frapper mon enfant, j’estime qu’il y’a d’autres moyens de se faire comprendre et que la fessée est un dernier recours.
    Maître ak maitresse nak mom n’en parlons pas, autant ma maman m’a tapé avec toutes sortes d’objets, autant elle était connue des profs de primaires aux maristes pour les scandales qu’elle a fait parce qu’un prof a levé la main sur moi. Ils se sont vite passé le mot ” kii yayeum beuggoul kou ko lale”; et je serais pareille, maitresse diangal lagn leu santeu seikhoumeu ak yaw ngamey dooreul sameu dome.

    Reply

    • NK

      January 19, 2016 at 1:07 pm

      sama genre yi, moi au premier youkhou, le diom prenait le dessus, j’evitais de faire des betises pas parce que j’avais peur qu’on me frappe mais parce que youhou yi dey meti et je me rappellais de chaque mot lol.
      LMAO @ deodorant

      Reply

  3. Marieme G

    January 19, 2016 at 2:10 pm

    Mdrrrr eyway mane mon pere me frappait avec la ceinture jusqu’au lycee puis sama yaye khoulo ak mom mou bayi dimeu door. Mais mon pere rek la tek mouy nite beu insbi j’ai 21 ans mais sama papeu sou wakh douma thi tek bate #NoViolence. Mais je niamalerai à mes enfants qlq coups de ceintures.

    Reply

    • NK

      January 19, 2016 at 2:18 pm

      essaye le napp d’abord 😉 pourtant mere bi sauvernala deh! Thanks Marieme

      Reply

  4. Yanne

    January 19, 2016 at 3:29 pm

    Je suis d’accord frapper sans éduquer ni dialoguer c’est vain. J’ai enseigné à Dakar en primaire dans le privé( sanctions corporelles y sont interdites) et j’ai remarqué effectivement qu’ il y avait deux cas :
    Les enfants dont les parents tapent (quand il faut) et qui sont bien règlés et respecteux.
    Ceux dont les parents tapent aussi mais qui sont des cancres et/ou impolis.

    Le problème c’est quand l’enfant n’a plus la crainte des parents (et de leur coups) car ça annule l’autorité du prof. Mes éleves les plus difficiles étaient presque tous corrigés à la maison, leur parents étaient désespérés. Dans ce cas y’a un souci plus sérieux qui tourmente l’enfant qui est fait le têtu; divorce, parents absent, décès, maladie…

    Reply

    • NK

      January 19, 2016 at 3:53 pm

      super intéressant, merci, d’autant plus que tu as été éducatrice. C’est vrai qu’il est important d’essayer de connaitre la source du problème, souvent il y a des choses qu’on sous-estiment et qui sont pourtant les raisons pour lesquelles les enfants persistent à être difficile.

      Reply

  5. Marieme Soda

    January 19, 2016 at 3:37 pm

    On Se dit tt le temps Souma amei dome dou mo ko dorr mais beuss bou sa lokho di dal seine di nga guinaw do ko tay. Mane mome je menace avec la ceinture à la main ( ma foi c est assez efficace ) mais j avoue nak ma niamal ko car les enfants de nos jours sont très têtus et “the terrible two” does not help at all.

    Reply

    • NK

      January 19, 2016 at 3:54 pm

      haha mba dou they gang up on you? thanks MS

      Reply

  6. Momo

    January 20, 2016 at 2:17 pm

    Etant enfant jai été trés terrible (I can relate now). Mes parents avaient des méthodes différentes. Mon père était trés calme (khass ou menaces au pire des cas). Je me souviens qu’il ne ma frappé qu’une seule fois et aujhourdui encore j’en garde un souvenir trés vif (à sa decharge j’avais vraiment vraiment deconné ). Ma mère d’un autre coté c’est tout le contraire. Elle frappe d’abord tu expliques ensuite. Elle ma tellement frappé qu’a un moment jai pensé que ce n’était pas ma mère et que je la tuerais a la moindre occasion.
    10 years later quand jy repense je ne la remercierai jamais assez de m’avoir corrigé toutes ces fois parsque réellement je filais du trés mauvais coton et je ne connais personne d’aussi terrible que je ne l’étais avant (and believe me jai des petits cousins trés trés terribles).
    J’ai été chargé d’une bonne partie de l’éducation de mon frère et de ma soeur. Il m’est arrivé de les corriger plusieurs fois. Souvent ce n’était pas volontaire. Ils faisaient des trucs qui m’énervaient tellement que je laissais une baffle échapper (It has to do with the fact that I went to boarding school and lived through hell there).
    Now thinking back about it je regrette beaucoup.
    Je pense qu’enfait je n’étais pas prêt pour éduquer qui que ca soit (je ne le suis toujours pas dailleurs). Là je me suis beaucoup calmé et je me suis promis de ne plus jamais frappé quelqu’un.

    Reply

    • NK

      January 20, 2016 at 2:42 pm

      hello Momo, now that’s awesome, boarding school où? Toutes les personnes que je connais et qui ont fait BS anywhere hate it… Un enfant qui élève des enfants, can’t be easy, mais dara it’s gonna make you a better educator rek, thanks!

      Reply

  7. NFW

    January 21, 2016 at 3:13 pm

    Belle plume btw!
    On m’a très bien corrigé et je m’en porte à merveille.
    Il existe divers types d’enfants d’après ce que j’ai vu de ma courte vie.
    Ceux qui écoutent et entendent… Pas besoin de les “fracasser”.
    Ceux qui ont besoin d’explications pour comprendre pourquoi c’est bien ou mal.
    Ceux qui comme moi ont besoin d’être corrigés mais le risque demeure le “deurkiss”.
    A l’école, je trouve cela moins approprié nak.
    Lol

    Reply

    • NK

      January 21, 2016 at 3:22 pm

      merci! à l’école c’est inacceptable, mane dina dof si une personne étrangère touche à mon futur enfant lol, thanks

      Reply

  8. L'intenable

    January 21, 2016 at 3:20 pm

    Mane deumeu deugeurone bopp so je me faisais tout le temps cassé la figure, j’étais souvent puni aussi. Mais je me disais juste que j’allais faire ma bêtise puis avoir ma sentence mais je m’étais bien amusé. Je craignais les coups pourtant mais sur le moment j’y pensais pas. Et à force je suis devenu deurkiss on me taper tout le temps. Je pensais même que ma mère ne m’aimait pas. Avec du recul je me dis que j’étais juste intenable. Je ne sais si je vais corriger mes enfants mais je vais les napps. S’il n’écoute pas je punirai très sévèrement !!!!!!

    Voilà j’adore tes articles

    Reply

    • NK

      January 21, 2016 at 3:23 pm

      merci l’intenable et à bientot! boul severe waye….

      Reply

  9. Aude

    January 22, 2016 at 2:30 pm

    Très intéressant ! !!
    Comme je vis en Belgique avec un dakarois, nous avons beaucoup de discussions sur l éducation. J ai 3 enfants qu’ il éduque comme un pere. L éducation se fait plutôt selon votre modèle. On peut dire que ca a changé notre vie! Il ne frappe pas mais très exigeant sur le respect, l obéissance,…
    En Europe il me semble que les générations sont mélangées. On ne sait plus qui commande. Il a remis de l ordre…
    Aude

    Reply

    • NK

      January 22, 2016 at 2:37 pm

      haha je vois! donc ce n’est pas si mal finalement?

      Reply

  10. biibymaria

    January 22, 2016 at 11:39 pm

    Bon moi mes parents m’ont toujours corrigè quand je zigzaguais ( dama meunone betiz j’avoue) mais je me rappelle d’une giffle non douma ko meusseu fatè. En fait je regardait les series de 19h là telenova . J’ètais concentrè et je suçais mon pouce (alors qu’on me l’avait interdit). Mon papa ètait descendu du boulot. Par l’entrebaillement de la porte du salon il m’a vu couchè par terre la tête en avant le pouce dans bouche (oh que j’ètais concentrè). Sama papeu daal dii yoot di yoot ba eski si sama hauteur rek nèma tiiiir mbadj. Lahiiiilaaa si vous m’aviez vu en ce moment ,j’ai criè et sorti mon pouce en même temps. C’ ètait chaud
    Avec du recul je me dis que papa avait passè une mauvaise journèe. Mais nak aka ma niakone diom le lendemain j’ai refais la même chose. Et lui il a juste laissè tombè. Puis arrivè à un certain age (17ans :p) j’ai arrètè tte seule. 😉

    Reply

  11. Tima Freshboundow

    January 26, 2016 at 4:28 pm

    whaaahahahahahaha MDRRRRR ! en fait rien que le début, la description de la suppose gifle reçue (ou pas) m’a mise à terre! Bilay ya meun nétali…Bon moi j’ai été frappe..plusieurs fois. et je me rappelle à l’époque je me disais “li mome douma ko bal mouk sama yaye , wala sama papeu, meme allakhira”mdrrrrr .
    Mais Seriously, aujourd’hui je ne me rappelle absolument plus des raisons pour lesquelles j’ai été frappé. et je ne leur en veux pas du tout.
    Par contre mon souhait est de ne jamais avoir à lever la main sur mes futurs enfants (inchallah). je sais que ce sera dur connaissant mon temperament mais j’y travaillerai dès le début . Par contre si jamais un des enseignant de mes enfants lève la main sur eux, c sur que comme toi Reubeuss la fanani sans regrets.

    Reply

  12. Binta sow

    January 29, 2016 at 6:22 am

    Mamie Diouf deh elle ne m’a pas épargné , talon , hipon , karaté , ceinture , dooor nama ba tok sama kaw , bo ko ko fateliwer mouner ce n’est pas vrai , je ne suis pas méchante .
    Mais je pense que je n’aurai pas la force de taper mes enfants .
    Ici (en france) je travaille depuis 3 ans avec des enfants de 3 à 5 ans , je n’ai pas le droit de les taper mais pourtant degn ma ragal , quand j’en ai mar manela va réfléchir dans les toilettes , wala dans un coin ,wala manela va te reposer au dortoire ngue réfléchir en même temps . Lol

    Reply

    • NK

      January 29, 2016 at 9:53 am

      haha réfléchir bi dale amneu solo. En plus toi tu es une spécialiste donc faudra que les mamans et futures mamans appliquent tes conseils 😉 Mamie D mom mounoumako imaginer yaw haha, massa waye bb

      Reply

  13. NMB

    March 2, 2016 at 9:56 am

    Alors moi, je n’aime pas qu’on tape les enfants… Bon après ça dépend. Il y a des gosses tellement reeeew!! barki yalla t’as mm pas envie de les regarder. Bref, de mon côté, c’est papa qui frappait le plus et maman ne faisait que te yokhou rek… Ey papa! moi sah tanéna car je suis la thiaat. Mais pour mes soeurs (pas de frères)!! OH! c’est que papa dou gawa door mais quand il le fait, il y va de toute sa force. C’est que, comment t’expliquer… daley door banga yakarni il veut te tuer. Vraiment dal moy lolou. Avec l’âge nak il s’est adouci…
    Je pense que quelques fessées de temps à autres et suivant le degré de la bêtise ne feront pas de mal…

    Reply

    • NK

      March 2, 2016 at 8:09 pm

      pareil! J’ai eu beaucoup de privileges en tant que thiat, thank GOD.

      Reply

  14. tontonbash

    April 14, 2016 at 2:02 am

    Excellent article, ce genre de sujets a diffuser largement. Pour mon cas on avait chez nous un certain Yves Lopy, un ancien militaire et j’en veux toujours a l’armée pour l’avoir libéré, weu// il avait meme mis mon doigt dans le ventilo un jour, et il était gentil ce jour je vous promets. Jusqu’a présent j’ai peur de lui alors que j’ai 34 ans.
    La fessée n’est ni éducative ni pédagogique, un parent qui leve sa main sur son enfant a déjà perdu son autorité.
    Donne une fessée à un adulte, il va porter plainte, c’est un abus, une atteinte à la dignité. Les adultes ont plus de droits que les enfants? Les enfants sont fragiles et les traumas peuvent les suivre toute leur vie.
    Je suis contre, StopNioussGosse

    Reply

  15. sadiya

    May 17, 2016 at 10:17 pm

    lahilaaa mane dh enfant terrible lawon je ne peux pas compter le nombre excat que ma mère m’a frappé mdrrrr… banc balais ceinture kour balais lund… quand jy repense ca me fait marrer

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

#Nopiwouma

Vous avez sans doute suivi les mouvements derrière ...

error: Content is protected but I love you though!!