Rant of the Day/ Niaxtou

Compliment ou harcèlement sexuel au travail?

Note: J’aimerai faire une vidéo sur le sujet, recueillir quelques témoignages et j’aurai besoin de volontaires (hommes et femmes). Si vous n’êtes pas à l’aise devant la caméra, je peux juste filmer vos mains ou quelque chose comme ça, le focus sera sur l’histoire et la voix. Si le projet vous intéresse, envoyez moi un messages sur mes réseaux sociaux, ou un mail à lessenegalites@gmail.com. (Si vous êtes hors de Dakar, on peut facetime, skype etc)

—————————————————————————————————————————————

Vous les connaissez tous, ces prédateurs qu’on appelle « harcèleurs », straight out of tiitville. Ils se lèvent tôt tous les jours pour commenter les tenues vestimentaires de leurs collègues entre autres, des appréciations qui ne sont pas souvent les bienvenues. Je parle des ces hommes là qui ont mis toutes les femmes dans la catégorie Dibi et qui vous font des remarques sur votre habillement et votre corps toute la journée lorsque vous vous êtes réveillées tôt pour vous imposer dans un monde du travail dominé par les hommes, un monde où lorsqu’on voit une femme, on considère d’emblée qu’elle est là pour les photocopies ou pour le café. Je tiens à préciser que les hommes sont également victimes de harcèlement (eh oui, tout le monde a une paire de fesses), surtout les hommes mariés qui semble gagner en thiofisme/valeur après qu’on leur ait mis la bague au doigt et vice versa. Néanmoins, les femmes restent les victimes les plus touchées.

Plusieurs personnes sont victimes de harcèlement, beaucoup n’en sont pas conscients parce qu’on confond souvent le harcèlement et le flirt ou les compliments. Il y une différence cruciale: la réciprocité. S’il est évident qu’on dérange la personne et qu’on empiète dans sa “zone de confort”, on est entrain de le/la harceler. Si vous l’avez tellement saoulé (e) qu’il ou qu’elle vous évite, c’est que la situation devient inconfortable non? But some people can’t take a hint for shit.

Qu’est ce que le harcèlement sexuel?

” Le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui :

  • portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant,
  • ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

“Est assimilé au harcèlement sexuel le fait d’user (même de façon non répétée) de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un autre.

Dans le milieu professionnel, il y a harcèlement sexuel même s’il n’y a aucune relation hiérarchique entre l’auteur et la victime (entre deux collègues de même niveau, de deux services différents…” (Source: service public

Selon Seneweb, ” la preuve du harcèlement sexuel est très difficile à apporter. C’est l’une des raisons pour laquelle les victimes ne sont pas toujours motivées à saisir la justice. Les auteurs prennent le soin de s’entourer de toutes les précautions possibles et sont, en général, des personnes au-dessus de tout soupçon. Les sanctions encourues par les auteurs de harcèlement sexuel sont une peine d’emprisonnement de 6 mois à 3 ans et une amende de 50 000 FCFA à 500 000 FCFA(quel marge, 50000 fcfa est un chiffre qui doit sortir des textes)

Compliments versus Euppance/Dépassement de bornes

” Tu es bien habillée ” versus ” j’aime bien la manière dont ton pantalon te moule ” ou ”si j’étais un jean, c’est toi qui me porterait” ou ”je suis curieux de voir ce qui se cache sous ta jupe”

side eyeEn plus d’être niak khorom, c’est complètement irrespectueux.

Mes expériences personnelles

1- ” Tu vas aux toilettes? J’aimerai bien t’accompagner.” J’ai ignoré la connerie et je suis allée aux toilettes en fermant la porte à triple tours.

2- J’étais dans l’ascenseur avec un collègue. Il me regardait avec des yeux de pervers et j’évitais que nos regards se croisent. J’avais l’impression que c’était les 2 étages les plus longs de ma vie. “Quel plaisir d’être coincé dans l’ascenseur avec une belle gazelle comme toi” (pourquoi les sénégalaises sont toutes des gazelles au fait?) Je suis sortie de l’ascenseur direct et j’ai tout fait pour ne pas le recroiser (heureusement que c’était un super grand bureau). Il avait la cinquantaine. Quelques semaines après, il est venu dans mon bureau pour me présenter ses enfants et je ne pensais qu’à une seule phrase ”sen papeu dé deum leu’‘.

3- Le “meilleur” pour la fin: j’ai été interprète pour des saoudiens pour 3 jours mais je n’ai tenu que 2 jours, 48h di melni 48 années lumière. PHEWWW, pire expérience de ma life, expérience super bien payée et Dieu sait que j’étais super ndol mais la pire néanmoins. Ils étaient 2: un qui priait tout le temps et qui était très professionnel (non pas que ces deux traits soient liés) et un autre qui était constamment entrain de me faire des avances, des remarques sur mon corps. Il insistait sur le fait qu’il n’avait jamais eu de copines noires avec mon teint, etc. Ils étaient tous les 2 âgés de plus de 60 ans au passage. Tous les moyens étaient bons pour qu’il me fasse des remarques déplacées donc j’essayais de ne jamais me retrouver seule avec lui. En résumé, c’était un gros dégueulasse qui était déterminé à me voir nue avant de quitter le Sénégal. Comme il disait ”je n’ai jamais goûté au chocolat”. Tey ngeu dé. Finalement, il m’a proposé des voyages dans le pays de mon choix à ses frais, une range rover, un travail en Arabie Saoudite à condition que je lui remette mon passeport soit disant pour qu’il accélère la procédure administrative. J’ai décliné toutes ses offres.  Je ne me sentais pas du tout à l’aise donc j’ai pris mes honoraires pour les 2 jours et je me suis barrée avant que les arachides ne brûlent.

J’étais plus jeune et j’avais peur d’attirer l’attention plus que tout. Je voulais garder mon emploi et je ne voulais pas être le sujet de discussion du bureau. J’étais également beaucoup moins sûre de moi. Aujourd’hui, j’aurai réagi différemment. Je suis plus mature et j’aurai privilégié de rapporter les faits plutôt que de faire comme si de rien n’était. Maintenant que Kirikou a grandi; je suis en mode:

cookie

Pourquoi est-ce un sujet à prendre au sérieux?

  • La situation peut déraper très rapidement. ”Qui ne dit rien consent” (c’est une expression qui m’énerve mais que beaucoup prennent littéralement pour une invitation)
  • Vous risquez de ne pas être prise au sérieux et de devoir travailler triplement pour gagner le respect. Certains diront même qu’on fond vous aimez l’attention.
  • En cas de promotion, toutes les mauvaises langues vont l’ouvrir telles des trappes ”patron bi dafko nopp motakh mou am promotion“, “yagueuna si bureau dg bi dé, niou nane réunion, khamnegn liniou réunir, fi ken dofoul
  • En tant que personne, c’est tout simplement emmerdant et perturbant à la longue. Pour toutes les fois qu’on vous a dit “yamey daneel“, n’avez-vous pas souhaité qu’il se casse la gueule littéralement? #unwantedattention

Les victimes

  • les petites jeunettes, surtout les nouvelles
  • les célibataires quelque soit leur âge
  • les divorcés (es)
  • les femmes/hommes qui sont en couple avec une personne à l’étranger (nous restons quand même les champions des relations longue distances)
  • tout le monde quoi….

Petite précision: Certaines femmes aiment l’attention sous toutes ses formes. Elles seront contente de dire à leurs amies qu’elles sont les stars du bureau et que durant la réunion du staff, personne n’a pu se concentrer à cause de son décolleté plongeant. Je ne parle pas ce celles-là.

Les solutions

  • Solution viable: Il est temps qu’on forme le personnel dessus, li gni beugu séminaire yeup. Il serait choqué de voir tout ce qui rentre dans la catégorie harcèlement. J’ai récemment fait un sondage sur twitter, et la plupart doutait de la définition du harcèlement.
  • Parler au harceleur/euse et lui indiquer clairement que ses remarques ne sont pas les bienvenues.
  • Saisir vos supérieurs et votre DRH, et si c’est eux qui vous harcèlent parce qu’on sait que le harcèlement va souvent de pair avec l’abus de pouvoir: Porter plainte! (je connais une femme qui n’a jamais eu de promotion parce qu’elle a refusé de sortir avec son superviseur)

Si vous avez une histoire à partager, une solution à offrir ou une pick up line bas de gamme du genre ”diaral ngama yamb si toubey”, laissez un commentaire!

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

11 Comments


  1. Anonymous

    February 1, 2016 at 12:53 pm

    Le pire c’est que ça arrive tellement souvent que ça devient normal!

    Reply

    • NK

      February 1, 2016 at 1:45 pm

      et c’est tout sauf normal!

      Reply

  2. Diaga

    February 1, 2016 at 1:05 pm

    Hello Nk! Tout dabord super article c bien ke tu en parles. Lharcelement au travail est un fait courant mais peut on aussi parler de Lharcelement en general. I mean partout koi. Surtout par ceux ki sont dans des positions de pouvoir comme les flick les hommes de Lois. Qd tu vas au commissariat pour recuperer un dossier tu ne l’as pas tant ke tu n’as pas repondu aux avances de la personne tant ke tu ne lui as pas fait les yeux doux ou ton plus Beau sourire. Si tu arrives en mode niangueul alors la laisse tomber ton papier tu lauras ds 15ans hein. Une fois un flic marrete en pleine circulation pour obviously rien il prend mon permis et le gars me dit je te le rend ke si tu me donnes ton numero de telephone non mais really koi. En tt k juste pour dire ke ça aussi c grave et nous les filles on en souffrent tous les jours.

    Reply

    • NK

      February 1, 2016 at 1:43 pm

      pffff disgusting! C’est tellement vrai, merci Diaga pour ton commentaire, ça me permet de compléter le post, un policier m’a arrêtée une fois, il m’a tout demandé sauf mes papiers, il m’a invitée au resto, demandé mon numéro, et il insistait en disant que c’était important de connaitre un policier, ne serait-ce par sécurité etc, c’est très frustrant.

      Reply

  3. Diomette

    February 1, 2016 at 1:24 pm

    Nice, comme d’hab
    NK à quand l’article sur les vieux pervers de plus de 50 ans qui rassatou les petites?
    J’ai vécu l’expérience récemment et ça m’a perturbé des jours. Pire si vous évoluez dans le même cercle familial.
    Genre il connaît tes horaires et vient se poster devant ton bureau à l’heure de la descente. Ngay dokh rek une voiture se gare à tes pieds et Pa pervers te sort un “je passais juste dans le coin et je t’ai vu”.
    Quand il te harcèle avec des sms, puce bo bloqué mou dieunde bénéne
    Et quand tu décides de porter plainte les grandes personnes de la famille te disent “dafay niaw, évites-le du mieux que tu peux mais diaroul porter plainte”. YEN A MARRE WAY

    Reply

    • NK

      February 1, 2016 at 1:45 pm

      lol Diomette, soumeu guissé diométte rek contane.
      Donc comme par hasard, il passait par là quoi…..
      C’est ce qui est dommage, difficile d’avoir du soutien avec le “soutoureu”

      Reply

  4. Yanne

    February 1, 2016 at 5:35 pm

    Sujet sensible, moi ça me pesait beaucoup à mon boulot, le gardien m’appelait “Nekh Boy” tous les matins, un autre collègue ” sexy sexy”. Et quand je me plaignais, on me disait tu es une “disquette” c’est normal.
    Un jour un autre à dépasser les bornes j’ai du lui régler son compte pour pouvoir travailler en paix. Pas facile…

    Reply

    • NK

      February 1, 2016 at 8:26 pm

      totalement irrespectueux et déplacé, c’est décourageant quand le management ne fait aucun effort. Merci Yanne

      Reply

  5. Damette

    February 5, 2016 at 1:58 pm

    Bonjour Miss NK.
    C’est avec plaisir que je découvre (bon ok un peu tardivement) ton blog for 221
    ça fait plaisir à lire vraiment.
    Je serai peut-être une grande “contributrice” en commentaires… tes sujets étant bien choisis et surtout bien traités.
    Pour ce qui est du harcèlement nakkkkkkkkk moi ze connais hein!
    Vivant en France (sniff), j’en vois des vertes et des pas mûres tous les jours… des blagues perverses (genre un jour je réserve une salle de réunion et je mets sur la porte un mot disant “réservé par Nogaye” quelqu’un m’a gentiment rajouté “pour b*****” :-))… à la drague bien ouverte avec en préambule un “hey Nogaye, n’oublie je suis le futur PDG de cette boite, sois gentille avec moi”… pour cette fois (un peu too much) ça a fini aux RH parce que je ne suis pas toute jeune et naïve et ragal, mais les petites jeunes avant moi l’ont subi et ont fermé leurs bouches… triste les hommes qui savent pas se tenir et comprendre qu’une femme au boulot et là pour TRAVAILLER et non satisfaire leurs désirs inavoués et leurs fantasmes…
    * Nogaye = Prénom d’emprunt 🙂

    Reply

    • NK

      February 5, 2016 at 10:14 pm

      Hello Nogaye prenom d’emprunt, je serai contente de te lire dans les commentaires! Welcome to world of NK;) Desole pour ces mesaventures et felicitations pour en avoir parle au DRH, beaucoup laisse passer

      Reply

  6. firdou

    February 6, 2016 at 9:34 am

    Je pense que notre éducation (respect des kilifeu ect) nous affaiblit trop face à ce genre de personnes mal-élevées. Moi je dis remarque déplacée égale réponse déplacée, djam né gnoye. Un bon “wakh ko sa ndèye” ça remet les idées en place.J’ai été victime une fois de parole trééées déplacées une fois de la part de chef-chef. He ben je lui ai dit “votre femme travaille en entreprise, ça vous plairait qu’on lui dise cela”? aprés mané non bobou nekhoul, et j’ai ajouté “votre mère travaille dans des entreprises, vous aimeriez qu’on lui parle comme ça ? ” . D’aprés son air, non il n’aimerait pas. Mais oui, il a compris la leçon. Moudjoul fène, il m’a pas renvoyé (pour quel motif?), j’ai continué ma vie tranquillement et dans le respect. Alors oui, j’étais devenue la soof de service, celle qui “n’aurait jamais de mari makhala toubab la”, mais au moins j’étais peinarde. Mon seul regret c’est de n’avoir pas fait ça plus tôt lol.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

Quand Meuwti n’est pas respecté sur les réseaux sociaux entre autres…

En tant qu’êtres humains supposés être décents, nous devons ...