Guest Posts/ Contributions, Rant of the Day/ Niaxtou

Indiscipline et Transport en commun au Sénégal

Note: je vous invite à souscrire au blog, vous verrez un petit rectangle à droite de la page (voir capture d’écran ci-dessus). Promis je ne vous spamerai pas parce que moi-même, ça m’énerve. J’insiste parce qu’en créant la page facebook du blog , je ne savais pas que ce dernier ne montrerait les posts qu’à moins de 10% des likeurs, ce sera également une manière pour vous chers lecteurs de ne râter aucune sénégalité. Souvent, je vois des messages comme “quand est ce que tu as publié ce post?” ou “comment j’ai fait pour râter le post”. Ben voilà, vous savez maintenant. Souscrivez, ça prend 10 secondes et confirmez en cliquant sur le lien que vous recevrez dans votre boite. XOXOXO, NK
Screen Shot 2016-04-28 at 10.59.11 AM

Guest: Ramata Barro


Poste Thiaroye, environ un quart d’heure après 15h: le bus et le car “Ndiaga Ndiaye”.
Pas de mots échangés entre les deux chauffards. A la place, une rude course poursuite. Les véhicules allaient entrer en collision mais visiblement, cela n’effrayait que les passagers. C’est d’ailleurs grâce à l’intervention de ces derniers que le conducteur du bus a cédé, non sans lancer un furieux regard à son “camarade”. Mourir sur la route voudrait-il dire “mourir en martyr” pour ces conducteurs? Je ne comprends pas…

bus-ddd-apr

 

Technopôle, 15h 30: le bus et le taxi.
Le taxi devait tourner à droite et le bus devait aller tout droit sur la RN. Chacun voulait passer avant l’autre et les deux véhicules se retrouvent coincés, chacun empêchant l’autre de passer. Après un échange houleux et des “danga soxor, danga bone, ma tey!” à n’en plus finir, on tire sur son frein à main et croise les bras. On se permet même de lancer: “de toute façon, je ne suis pas pressé, je n’ai pas de versement à effectuer comme un taxi.”

-“Restons sur place, peu importe si le policier nous trouve ici“. Encore une intervention des clients.

-Si t’es pas pressé, nous on l’est! On a des choses à faire!”

-Si vous êtes pressés, allez prendre un autre bus, moi je ne vais pas reculer!”

-SVP, j’ai cours à 16h et il est déjà 15h 30” (ndeysaan, la dame, désespérée, avait quitté l’arrière du bus pour venir parler au chauffeur).

-“Ce n’est pas mon problème!”

…Et des autres usagers de la route…qui ont réussi à faire reculer le taximan (ouf! mon RV était avant 16h). Le calme était donc revenu…enfin…presque…

orig_941

–Technopôle, je n’ai plus le temps de regarder l’heure: le bus et le passager-perroquet.
Oui, le calme devait normalement revenir maintenant que le taximan a reculé et que notre gangster de chauffard avait repris la route. Mais c’était sans compter sur un passager qui, apparemment, avait avalé une radio. Il n’arrêtait pas de crier au chauffeur: “c’est ta faute! c’est ta faute!”

  • Mais tais-toi mon gars, on dirait une chèvre! ” lui lance le chauffeur.
  • Vous êtes tous des #*%*^$#” répond le client.
    …la goutte d’eau qui a fait déborder le vase!

Et bien Gansgta-driver (comprendre notre chauffard) freine en plein milieu de la route (faisant frôler la catastrophe à un scooter), détache sa ceinture de sécurité et “sampeu son ndeund“.

J’avoue que même moi, j’étais énervée par les jacassements de ce client mais … ne voulant pas prendre le risque de perdre mes dents…je me contentais de le regarder.

Encore une intervention des clients et particulièrement du vieux assis juste à côté de moi.

Gangsta avait retrouvé un peu de calme pour reprendre la route; mais la fréquence radio était à présent passée chez grand-père!

–Croisement Cambérène, garde un œil sur les belligérants plutôt que sur la montre (sinon, tu risque de prendre un coup perdu): sauvés par le gong!

Le client-perroquet est arrivé à destination (ouf!). En descendant du bus, il invite le chauffeur à venir se frotter à lui. Mais notre gangsta avait commencé à retrouver la raison. Grand-père lui, ne se calmait toujours pas: “tu es irresponsable! tu ne devrais pas conduire!“. Assez pour enflammer à nouveau le chauffeur qui finit par lancer, furieux: “sénégalais xamoul kou togn, kou féyou rek la xam!”

De mon côté, après avoir eu ma dose de frayeur et de dégoût, je me disais: “kouy jaay réwandé, dinga tassek sa domou badiène“.

#Ligne71 #Busetudiants


Quelle a été votre expérience avec les transports en commun? Partagez votre histoire!

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

11 Comments


  1. Yass

    April 28, 2016 at 11:59 am

    Moi, j’ai deux expériences inoubliables même après 6 ans. j’étais en terminale et après les cours, on prenait notre car rapide nationale pour rentrer à la maison. Incroyable mais vrai, le car rapide n’avait plus de frein et il prenait pourtant le risque de conduire et de prendre des clients. A ce moment c’était l’apprenti qui jouait au “magicien kung-fu man” laley wakh ni. Dés que le chauffeur ralentissait à un arrêt l’apprenti descendait vite pour aller cherche une grosse pierre et la mettre derrière la roue. Tranquille, péper, oklm, il ne se disait pas que les gens avaient encore des projets dans la vie et ne voulaient pas mourir….nonon pour mom c’étaient les 125 cfa avant la vie des gens.
    2iéme expérience: le car rapide roulait, y’avait un gars qui se situait prés de la porte et qui a commencé à crier en disant que y’avait des étincelles qui sortaient grave du pot d’échappement. Quand le conducteur s’est mis à ralentir pour s’arrêter, le gars a dit que le car allait exploser. My God j’ai vu des mecs passés par les fenêtres du car rapide pour descendre et moi j’étais entrain de calculer les minutes qui me restaient à vivre en attendant derrière les autres femmes qui descendaient du car. Aprés moult khoulo et défanté sur celui qui mentait ou pas, le chauffeur redémarre le car et les clients se précipitaient pour monter avant que mouy dem et vu que c’était 18h donc galère pour avoir un autre car. Comme quoi Sénégalais là aime danger.
    Depuis lorrs pour moi, car rapide = cercueil ambulant

    Reply

    • NK

      April 29, 2016 at 11:55 pm

      OMGGGGG le drame!

      Reply

  2. Diarray

    April 28, 2016 at 12:15 pm

    Anawan mou dem ci kanam pass!!!
    Dior Dior Dior Dior Dior Dior !!!
    Ah les transports en commun au Sénégal !
    Hier j’étais assise à coté de deux collégiennes qui parlaient de leur prof, M. Kanté
    Deux miss tchip tchip en puissance lalay tégual ni
    Elève 1 : “Niaw M… deh dieunde na ma marchandise, damako takhawou tèye kay, mais Mr Kanté mo nay
    Elève 2 : “chiiii xamoci dara yeureum na diabaram
    Evèle 1 : “l’autre jour je lui ai demandé de m’acheter un sachet d’eau de 50 f mounima dafa faté pochetam chez lui tchip”
    Elève 2 : khana kone dafa dox en venant à l’école, heuuu teuss”
    Elève 1 : “douma bette deh, non ki yeureum na diabaram”

    J’étais à deux doigts de leur demander si c’était à M. Kanté de leur payer à boire et si elles trouvaient normales que des élèves se transforment en bana-banas à l’école
    Du grand n’importe quoi !

    Reply

    • NK

      April 29, 2016 at 11:55 pm

      MDR eh ben ce n’est pas loin des banques ou ca vend du thiouraye pendant que les clientes attendent.

      Reply

  3. Jjao

    April 28, 2016 at 1:13 pm

    Moi ce qui me fais mal c’est quand tu prends un tata et que le chauffeur prends tout son temps sur la route. Maname il roule à 2 à l’heure. Wala takhaw si arrêt bi 5mn pour attendre le client qui n’est pas encore sorti de chez lui. Pour mom keneu yakamtiwoul.

    Reply

  4. Mdmks

    April 28, 2016 at 2:14 pm

    Notre Dakar Dem Dikk semi national moo mey rey.
    Ces bus qui transportent le matin les eleves et fonctionnaires a fait de TEUSS son credo.
    Et vas-y qu on les nourrit d horreurs, d atrocités, d incestes et autres perversités. Allez savoir comment le psyche de ces personnes fonctionnent quand il est trempé des le matin dans le négativisme.
    Si ce n est Teuss c est soit du mbalax bu tarr soit des zikr , sandépan de la personnalité du chauffeur. Quel que soit le programme qui est diffusé, il risque d importuner au moins un client ( anti mbalax ou d une autre religion ). Ce dernier a pourtant le drooit de voyager en tte quiétude .
    Solutions: promouvoir notre histoire et notre culture dans le bus DDD. Diffuser des spots ou petites histoires traitant de grandes figures comme Alboury Ndiaye ,Ndatté Yalla , Aline Sitoe Diatte….
    D’ici là se munir de ses casques et de son Ñangal matinal pour survivre a ce calvaire

    Reply

  5. Anonymous

    April 28, 2016 at 7:23 pm

    Alors ce qui m’est resté à la gorge jusque là : plus de 45mn à attendre un bus parce que tous ceux qui passaient étaient remplis de ouf , je me dégote enfin une place , je paie ,on ticket tranquille
    Arrivée à l’arrêt le receveur nous lance wathie len mey ko mou yeekk. et le bus est reparti sans nous …

    Reply

    • Ramata

      April 29, 2016 at 9:00 am

      Looool! Anonymous, j’imagine comment vous avez du vous sentir. A chaque fois qu’il y a du “wathie lène meyko” je me demande avec anxiété: “Et si le bus part sans nous?”.

      Reply

    • NK

      April 29, 2016 at 11:56 pm

      eyowww, grand Massa a toi

      Reply

  6. khadija

    April 29, 2016 at 12:37 pm

    nonnnn moi ce que je ne supporte pas au dela des khétou pokhtane et des mayma ma dial c’est le fameux ticket ki vien du fin fond de la casamance kouneik nane dialalel si receveur bi tchipp ndékété monnaie 50fr leu nooooooo g juste envi de youukhouuuuu .What the hell just 50fr nga dérangé tte une population khana dou boy watieu meune ngako ladialé???pluussss jamaissss caaaa
    Aussi le rissoumane OMG pkoi t’a choisi caaaa kom hobby rissou matin midi soir ??

    Reply

  7. NK

    April 29, 2016 at 11:57 pm

    MDR khadija khol ngey wakher

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

“Genie in a bottle”

Les génies sont nombreux au Sénégal mais eux-mêmes ...

error: Content is protected but I love you though!!