Sénégalités

Fatou Tambédou ou savoir où s’énerver ?

Honnêtement, depuis que Macky a décidé que son mandat allait finalement durer sept ans comme si le conseil constitutionnel lui avait mis un couteau sous le ndomb batt; et plus récemment depuis qu’Aliou Sall est passé de mboussou plastique à mboussou khaliss, je ne suis que très peu notre actualité politique.

D’un autre côté, notre assemblée (toutes les assemblées?) nationale a souvent été le ring des députés où insultes et remarques déplacées fusent de partout, allant parfois jusqu’aux mains. Elément A:

Il y a quelques jours, la Ministre déléguée en charge des inondations et de la requalification des banlieues, Fatou Tambédou, a remonté les niors du thiaya de son ministre de tutelle, Diène Farba Sarr (Ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie).

Qui est Fatou Tambédou ?

Fatou Tambédou est une femme de 33 ans qui a rejoint le Gouvernement en tant que membre de l’APR. On se réfère à elle comme étant la cadette du gouvernement. Elle a une Maitrise en Sciences Juridiques- option droit des affaires. Elle a également fait l’IDHP : Institution des Droits de l’Homme et de la Paix avant de rejoindre les rangs de l’APR.

Je vous laisse regarder la vidéo qui lui a coûté son poste avant d’y jeter mes grains de sel. Aka ma beuri grains.

Pour ceux qui ont eu la flemme de regarder, niaw ngen ci torop. Bon ok néneu:

  • Qu’elle achète son propre carburant depuis 2 ans pour tous ses déplacements (y compris ses missions de terrain je suppose)
  • Qu’il y a une rumeur selon laquelle elle était souffrante et qu’elle n’était plus productive comme avant et qu’en fait, c’est le Ministre même qui lui a demandé de ne pas venir à l’assemblée
  • Elle a également critiqué la manière dont le budget est alloué
  • Et pour finir, elle a menacé son ministre en lui disant que ce soit “la première et la dernière fois” qu’il l’appelle pour lui demander de ne pas assister à une réunion, et elle a également fait sous entendre que c’est le Ministre même qui faisait courir la rumeur selon laquelle  elle était malade.

J’étais dépassée comme si c’est moi qui étais à sa place et je me suis demandée “mais Fatou louleu diareul li?

giphy

Je n’ai pas pu m’empêcher de rire cependant parce que je trouvais ça trop contradictoire de commencer par “Honorables députés” pour terminer avec “que ce soit la première et la dernière fois“. Cela m’a également rappelé mes tentatives de xoulo au primaire autour de la corde à sauter. (aka ma ayone saut à l’élastique, dama done teup beu coup). Cela m’a également fait penser à lorsque nous (les sénégalais) commençons nos phrases par “Ngeu balma dé mais“, ça présage toujours des *insert poop emoji.

Fatou Tambédou disait-elle la vérité? Sans doute. Je ne vois pas pourquoi elle aurait inventé cela mais c’est juste mon opinion. D’ailleurs la véracité de ce qu’elle a dit m’importe peu. Ce qui m’intéresse c’est ”avait-elle besoin de dire tout cela en public?” et avait elle besoin de menacer son boss devant tous les députés? Non Non Non, dang len di gueuneu mey louniou wakh rek. En plus, elle a été limogée (elle a été remplacée par Pape Gorgui Ndong, maire de Pikine Ouest), donc ses problèmes sont passés du carburant au chômage. You gotta pick your battles man! Dou fou toy ngeu takk. Et en fait, je pense même qu’elle aurait pu sauver sa dignité en démissionnant et en droppant le mic.

Je me rappelle que dans le cadre de ma carrière professionnelle, j’ai eu à travailler avec un con.  Ce con était mon boss, et il était apprécié de toutes les personnes qui n’avaient pas à le côtoyer, ci gattal. Il avait des sauts d’humeur, me parlait mal des fois, et était anormalement exigeant. Pas exigeant dans le sens où il me poussait à me surpasser, mais exigeant dans le sens où il m’emmerdait juste parce qu’il en avait le pouvoir. Le jour de son pot de départ, et du mien d’ailleurs, on m’a tendu le micro pour que je parle de lui.  J’avais vraiment envie de dire au monde que c’était un con mais je ne l’ai pas fait, je me suis juste contentée de faire un discours court en le remerciant pour ce qu’il m’avait appris (ce qui était vrai). A la fin, je suis allée le voir dans son bureau et là, eh ben, NK happened. Je lui ai fais un résumé de ses tares et j’ai drop mon mic. En sortant, il m’a dit que je n’allais jamais trouver de bon travail de si tôt si c’est comme ça que je me comportais avec mes supérieurs. Limeu ko si tégual, bayilen meu leep ko rek.giphy-1

Quelques semaines après, son collègue m’a appelée pour me recruter, en plus d’augmenter mon salaire.

giphy-2

Leçon ou plutôt question: son collègue m’aurait-il contactée si j’avais cassé mon ex boss en public? Probablement pas. Déjà en tant que femme, la société s’attend à ce qu’on soit plus “gentille”, plus “classe” et je vous parie que certains députés ont du se dire “limo takh bougouma parité”. Une fois de plus, on va entendre “les femmes sont trop émotionnelles” (et pourtant Maître El Hadj Diouf, ken eupouko émotion). Fatou Tambédou avait vraiment l’air de parler du coeur, raison pour laquelle je crois en ce qu’elle a dit. Mon problème, c’est la manière dont elle l’a dit. Je trouve que cette discussion aurait été presque parfaite en privé, presque parce qu’en général, commencer par des menaces envers son supérieur ne produit pas de résultats productifs.

Pick your battles people.

 

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

15 Comments


  1. WAKHSAXALAT

    October 31, 2016 at 3:32 pm

    Ravi de voir occasionnellement un avis non partisan sur ce site (pas de féminisme aveugle)!
    Mon avis est le suivant: un ministre/haut fonctionnaire ça se tait ou ça démissionne! Un état à ses règles je vois mal des femmes d’État à l’instar de Mimi touré, Mame madior boye ou Éva coll seck réagir de cette manière à la tribune du parlement. Lii yeup c’est du a une sorte de “bana-bana-isation” des institutions. A cabinet position is not an entry level position.

    Reply

    • NK

      November 1, 2016 at 2:06 pm

      yup definitely not

      Reply

  2. Oumy

    October 31, 2016 at 4:32 pm

    Way li rek motakh ma fan la. Desordre mental bou structuré nga ame. Au diable lapproche genre. Ça ne se fait pas. Gueularde devant l’eternelle ce n’est pas nimporte où je le fais. Sachons raison garder way

    Reply

    • NK

      November 1, 2016 at 2:07 pm

      looool pourquoi tu es comme ça?

      Reply

  3. Firsttime

    October 31, 2016 at 5:27 pm

    Etre une femme dans une societe ou ce sont les hommes qui decident exige une grandeur d ame infinie. Madame le ministre l’aura appris a ses depens…bonne nouvelle : on apprends plus et mieux de ses echecs que de ses succes.

    Reply

    • NK

      November 1, 2016 at 2:08 pm

      Je l’espère pour elle

      Reply

  4. douchka

    November 1, 2016 at 1:22 pm

    Pas tout a fait d accord avec toi sur tout ! Ok y a des batailles qu il faut choisir. Ok. Elle a mal choisi son ring. Mais dire que puisse que c une femme elle aurait du mieux calculer… Ah c ça la parité! Qqun disais que la parité sera effective quand on mettra une femme incompétente a un poste et que personne ne s en offusquera! Fatou a droit a la médiocrité comme tous ! Lok

    Reply

    • NK

      November 1, 2016 at 2:11 pm

      Hmmm je n’ai pas dit que parce que c’est une femme qu’elle aurait du mieux calculer mais plutôt que parce que c’est une femme, elle sera jugée plus sévèrement. que parce que c’est une femme, je vois d’ici pleins d’hommes dire que c’est parce que c’est une femme justement qu’elle a pété les plombs parce qu’on est supposé être trop émotionnelle. Je crois également que tout le monde a le droit de fuck up. C’est la nature humaine

      Reply

  5. Mr Nemo

    November 1, 2016 at 2:56 pm

    Mdrrr. Excellent article encore. Je la comprends un peu, mougn yomboul.
    Pourtant menaces amna ndieurigne ak yéneu domzés yi d. Mon boss est un con obséquieux avec ses supérieurs et qui aime jouer les durs avec ses employés en presence d’autres personnes. Je m’en foutais un peu parce qu’il le faisait qu’avec les autres( j’aurais pas du) .Comme je suis quelqu’un de reservé, il s’est dit que noy nekh là ( les sénégalais aussi va falloir m’expliquer pourquoi dés que quelqu’un est un peu nopi vous croyez que c’est un paillasson…). Lli warone amm amma!!! Il se mit à me hurler dessus un jour, j’ai rien dit, keep sama cool. A la pause je l’ai retrouvé dans son bureau. Loumou deggoul amoul ( les dialorés de ses mames, mon vocabulaire from Reubeuss, ce qui allait advenir de son cadavre s’il récidivait…) , depuis le vieux m’evite comme la peste. les autres se demandent toujours ce que je lui ai fait!

    Reply

  6. NB

    November 1, 2016 at 6:50 pm

    Bon, sans pour autant lire les commentaires en haut et tes réactions NK, I soooooo disagree with you today. Moi ce que je dénonce dans toute cette affaire, c’est que justement parce que c’est une femme, les gens la fustigent de partout pour s’être exprimée de la sorte en public. Les femmes sont les premières à dire, elle doit être déprimée, etc… Pourtant si c’était un homme je suis sure qu’on aurait salué sa bravoure, Ousmane Sonko case in point. Loin d’être condamné d’avoir littéralement et en résumé décrédibilisé son boss, le MEF (qui à mon avis est bcp plus puissant que Ourson même), au contraire d’aucuns disent que ça a lancé sa carrière politique…!!! Ce qu’il a fait est encore plus sérieux, et la manière avec encore moins de tact. Si je connaissais Fatou Tambédou, je lui aurais dit personnellement “Bravo” et l’encouragée. Si elle n’a pas trouvé d’autres moyens que de s’exprimer de la sorte à l’assemblée, c’est qu’elle a dû être à bout et épuisé tout moyen de recours possible. Finally, nous mêmes femmes si on continue de se soucier des qu’en dira t-on, qu’en pensera t-on, est-ce que les gens vont penser que la parité est une mauvaise idée, etc… on ne s’en sortira jamais. Pour ce qui est de la parité, c’est tout un autre sujet, mais à mon avis on s’est fait doublement avoir!!! Parité c’est ça, maintenant on est esclave et au boulot et à la maison, et donc maître nulle part…! Laisse tomber.

    Reply

  7. abass

    November 1, 2016 at 8:47 pm

    nice nk comme dab bon mais voyez vous cette histoire est plus profonde on n’a pas d’état en fait .
    parce que la dame est reellement malade “depression suite à la perte d’un enfant ” .
    les responsables de ce malheureux clash:
    – sa famille qui la laisse venir à l’assemblée
    – son supérieur le fameux diéne farba ” téte de con”
    – nos services de renseignement ” et dire que daech arrive”
    – le defaut d’Etat criard en afrique

    Reply

  8. KDR

    November 2, 2016 at 2:47 am

    Je pense qu’elle avait un trop plein. À mon avis ce discours elle l’avait préparé vu qu’elle avait ses notes. elle s’est dit après deux ans basta…. cà passe ou ca casse… mais fallait qu’elle donne sa vérité. Elle a été digne. Parce que faut vraiment en avoir marre pour parler ainsi à une telle assemblée.
    J’en suis navré pour elle parce que apparement c’était une battante sans budget ni rien elle faisait son boulot. Donc pour moi elle n’avait rien à perdre…

    Reply

  9. Na

    November 3, 2016 at 11:10 am

    Mou ngok! C’est vraiment très clair et j’ai pensé la même chose aussi. Taye laniouye khassati rek! Mais nak je ne peux m’empêcher de sourire à la satisfaction qu’elle a eu après lui avoir dit “que ce soit la 1ere et la dernière fois” niaw!! C’est ça l’expérience nak. Un boss (qui n’était pas con) m’a dit un jour de toujours penser que n’importe qui pourrait voir ou entendre ce que j’écris ou je dis et ce à tout moment jusqu’à la fin des temps! Conseil très précieux

    Reply

  10. Astou

    November 5, 2016 at 9:25 am

    Salamalekoum

    Je vois surtout une femme à bout. On l à poussée à bout et je crois qu elle s est dit que c était la seule tribune possible. Il est fort possible qu elle ait essayé d autres moyens en privé pour se plaindre de son sort en vain. Ki mome dafa mougne ba fa mougne yem. Certes kou merr boko. ..certes la colère est mauvaise conseillère. ..mais je crois qu elle était consciente de signer son arrêt de mort professionnel avec cette sortie. Elle est certes maladroite mais elle a eu le courage d exprimer ce qu elle pensait. C’est une femme et c’est certainement pour cela que son sort à été scellé et qu elle fait l objet de sévérité. J ai pour ma part bcp de compassion. Elle ne doit pas avoir à mon avis un ou une amie ou un mari pour se vider ..on voit que sa coupe est pleine. Birima de Jaakaarlo est bcp plus excessif et pourtant kene dousi Wakh . Je vois en Fatou un être à bout…Massa ..la prochaine fois elle fera autrement

    Reply

  11. Lamine

    November 14, 2016 at 6:03 pm

    Thanks NK. En fait je suis très en phase avec Mme Tambedou. A mon avis, sa situation ne pouvait avoir que 2 issues . la 1ere c’est comme elle a si bien… se taire (combien se seraient tus en se contentant du bon salaire de ministre humm et d’être le gentil toutou du boss comme on dit “diko rayal ak diko khalamal”) et finalement être traitée de fainéante ou de femme “entretenue” par la population. La seconde; celle qu’elle a choisit, est de tout dénoncer (quand m^me 2 ans de mougn, elle a rien obtenu). “Elle devait se taire” comment? Mais vous ne vous rendez pas compte que le boss moko togn m^m si elle a un rang de mini-ministre. Vous me direz “Sénégal khamougnou kou togn kou fayou lagn kham” Ne serait ce plus noble de montrer qu’on est pas là pour faire de la figuration? On a plus le droit d’être ambitieux dans ce pays. NK, il faut pas oublier que l’environnement est politique: il faut savoir saisir les opportunités pour donner les coups. Bref je pense qu’elle a semé une bonne graine… et elle va bientôt récolter le fruit de son courage. On ne fait pas des omelettes sans… Anyway je lui tire le chapeau.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

“Des gens sont morts… Prions pour les morts”

Note sur le contributeur: @Nattyseydi “NattySeydi est un ...