Sénégalités

Le Sénégal a échoué 3 fois en fin d’année 2016

Quelle fin d’année et je pèse mes mots—le nombre de kilos est exact. Cette semaine, je suis passée de frustration à tristesse pure pour arriver à une inquiétude profonde quant à la direction que notre société a empruntée ces temps-ci. Je pensais qu’un rant (niaxtou) sur snapchat (“worldofnk”) suffirait mais mon coeur saigne toujours et comme me l’a suggéré Francine, les écrits restent.

Pleurons ensemble donc.

Les 3 flops de la semaine

  • Le manque de solidarité féminine

Vous avez pu voir sur tous les sites d’actualité sénégalaise le scandale entre Balla Gaye 2 et sa femme. Il semblerait, qu’au Sénégal, le viol comme la violence conjugale soient deux crimes qui sont non seulement sont minimisés mais dont la faute incombe souvent aux victimes, aux femmes, ces lauréates au championnat mondial de mougn. Le ton des articles semblent justifier le fait qu’elle ait été attaquée. Que faisait-elle là bas? Elle aurait quitté le domicile conjugal quatre mois auparavant après tout…. D’autres parleront de soutoureu et mes consoeurs seront les plus accablantes au niveau des réseaux sociaux. Même Selbé, qui voit autant que Stevie Wonder, a soutenu que c’était de la faute des soeurs Bathily. A quel moment, un homme, de surcroit un lutteur qui violente une femme a raison? (oui soit disant c’était son neveu, je crois plutôt à une tentative de damage control) Dans quelle société vivons nous? Dans quelle société allons-nous élever nos enfants? Pourquoi nous est-il si facile de blamer nos soeurs? Pas étonnant que beaucoup préfèrent souffrir en silence, c’est toujours mieux que d’allier douleurs aux accusations de toute une société. Nous sommes tellement plus fortes soudées, nous sommes invincibles lorsque nous femmes, ne formons qu’une. Nous avons échoué dans la manière dont les sujets délicats sont traités par la presse et à cause de notre manque de solidarité. Nous devons nous éloigner de cette pression d’être des femmes parfaites et de cette attente qu’on a des autres femmes de l’être.

Le talibé tué (assassiné) à Darou Mousty

Un talibé a été assassiné. C’était un fugueur récidiviste qui a été enchainé à un piquet pour éviter qu’il ne s’échappe de son calvaire journalier. Ce jour-là, il y a eu un incendie et il n’a pas pu se sauver. Qu’est ce qui se passe dans la tête d’un enfant qui meurt dans les flammes pendant qu’il est incapable de bouger parce que son maitre a décidé de l’enchainer ? Et si c’était votre enfant? Que va t-il arriver à ce maitre? Aux dernières nouvelles, il a été déféré au parquet. On parie qu’il va se retrouver aux même coins que les violeurs? Un an de prison et 50 mille d’amendes qu’il ne paiera jamais, tout cela saupoudré d’un bon vieux “ma ngi diégeulou“? C’est s’il ne déclare pas que c’est un “accident”.

Vous remarquerez que je n’ai pas écrit le nom du talibé? Je ne l’ai pas trouvé dans aucun des articles que j’ai lus. Un talibé, des talibés, ils sont tous les mêmes…. comme les noirs dans les plantations en 1750. Cette déshumanisation se manifeste dans nos relations avec les talibés. On les voit tout le temps, suspendus aux vitres de nos voitures, des fois on leur donne une pièce, des fois on les chasse.

Macky a retiré (brutalement) 150 enfants de la rue pour sécuriser les financements qu’il reçoit et depuis, silence radio. #tourleundeum

L’esclavage de ces enfants est tellement lucratif que les pays frontaliers envoient des enfants mendier au Sénégal. Essayer de discuter avec un talibé, il arrivera souvent qu’à part “sarakh ngir Yalla“, ils ne parlent même pas Wolof.

L’offrande humaine

Je vais juste déposer ça là.

Je précise que je me suis connecté sur twitter pour rire un peu et je suis tombée sur ceci dans la timeline de Charles Sanches.

Certains distribuent du riz, des cacahuètes, et même de la viande en espérant des bénédictions. D’autres sont passés à des mesures plus drastiques. Qu’est ce qui s’est passé? Le marabout lui a t-il dit que le seul moyen de booster sa carrière de footballeur était de “sarakhé” un enfant atteint de trisomie 21? Notons qu’ils ont dit que c’était une “blague” et que “la famille de la victime n’a pas encore été localisée”. Le pouvoir que les faux marabouts ont dans ce pays est tellement inquiétant. Notre débilité sans limite l’est encore plus.

Un jour, j’ai perdu la foi en l’humanité. Ce jour là, j’avais lu dans un article qu’un homme avait violé un nouveau né pour se guérir du virus du Sida. Je vais m’en arrêter là et je vous demande:

Où allons-nous ?

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

9 Comments


  1. KHADIJA

    January 9, 2017 at 12:54 pm

    le manque de solidarité feminine ,mon niakhtou de tous les jours .Vraiment c’est pathétique koi qu’est ce qui nous empeche d’etre solidaire rek la khamoul ?
    ma fokNI quand on est vulnérable et injustement traité on devrait unir nos forces pour se battre contre l’ennemi ?? dommage qu’au sénégal l’ennemi de la femme c’est la femme .TCHIPATOU

    Reply

    • Cheikh

      January 11, 2017 at 9:53 am

      ” Sebattre contre l’ennemi??” – C’est qui donc votre ennemi commun?! J’ai une idée mais on sait jamais.

      Sinon les filles, faudrait apprendre à souffrir en silence. Sen niakhtou yi barina trop.

      Reply

      • KHADIJA

        January 11, 2017 at 10:59 am

        souffrir en silence?? l’ennemi n’est pas forcément une personne cheikh ca peut etre une institution une idée une croyance whatever tous ce qui freine ou peut freiner notre accomplissement.
        on ne niakhtou pas on s’impose à notre maniére dommage tu es un homme TU NE PEUX PAS COMPRENDRE

        Reply

      • NK

        January 11, 2017 at 11:10 pm

        lol thieye Cheikh, tu t’éclates hein?

        Reply

        • Cheikh

          January 12, 2017 at 11:04 am

          @NK, je pense juste aux coups de coquettes, talons aiguilles que j’ai pris. Mon karma va vous hanter pour la vie.

          @Khadija, sérieux je ne vois qu’une forme de récupération à des fins connues, je vais pas refaire le film. Parler de violences faites aux femmes à chaque fois qu’une d’entre vous prend des coups c’est abusé selon moi. Faudrait savoir ce qui emmène ces coups. un homme qui surprend sa femme avec un autre et qui décide de la découper à la Dexter. Je dirai qu’elle l’a bien cherché.
          Et même votre histoire sur la femme du lutteur, d’après la version de certains sournalistes, c’est la femme qui s’est pris pour une cheffe de gang avec son crew. Et bien qu’elle assume la conséquence. Si elle était venue en paix li douko dall.
          Une étude au cas par cas c’est ce qui est plus juste que de fourrer tous les embrouilles dans le panier de violences faites aux femmes pour avancer vos pions. On a tout compris.

          L’association des maris battus existe aussi, demande à Mister Kims. Si on était comme vous, à pleurnicher rek tu verrais des milliers de membre. Mais nous on gère…..en silence.

          Sinon Khadija va apprendre le Kung Fu, Krav maga wala Sumo au cas où li ngay diri dafa bari lol.

          Reply

  2. C

    January 9, 2017 at 3:07 pm

    Félicitations pour cet article.
    Dans ce pays, il manque d’humanité et de bon sens. Je t’avoue que je préfère ne plus regarder. Mais je n’y arrive pas et à chaque fois c’est la déception.
    On ne donne aucune importance à la vie. La notion de dignité humaine nous est totalement inconnue. On marche au massla et justifier des moussibeu.
    La semaine dernière, j’ai vu une vidéo. Ils ont accusé un jeune de vol, ils l’ont tué et tout le monde justifiait l’acte car il a volé. Il a commis un délit (et si c’est vrai car l’accusation est fondée sur les dires d’une dame douteuse qui jure), ils ont commis un crime et personne n’a relevé ca. Meme dans les pays sous charia, on ne tue pas un voleur.
    Perso, je pense qu’il y a une déresponsabilisation d’un peuple et de l’Etat.

    S’agissant des violences conjugales, je souhaite bon courage à celles et ceux qui se battront pour.

    Reply

    • NK

      January 12, 2017 at 1:21 am

      J’avoue. Niokobok, j’essaie d’utiliser ma petite plateforme au mieux.

      Reply

  3. JAMES

    January 9, 2017 at 4:09 pm

    NK moi ngueu balmeu deh tu vas me trouver horrible mais c’est ce que je pense .pour le cas Mme GAYE c’est ce qui arrive quand on vit au crochet de son mari et à n’utiliser son argent que pour en faire du voyez moi au lieu de trouver la meilleure façon d’etre indépendante ou de participer au dévellopement de son quartier pour ne pas dire pays . il n’y a qu’au Sénégal ou tu vois une mariée ramener toute sa famille chez son mari après il ne faut pas s’étonner que tout parte en sucette car kouneek dina bougueu djokhé son avis donc intimité et soutoura zéro.
    Concernant les talibés je pense que seuls l’Etat et les parents de ces enfants peuvent trouver des solutions,vu que l’Etat semble avoir démissionner il faudrait sensibiliser les parents.
    Quant aux sacrifices humains bobou moome c’est au dessus de mes compétences ndakh daafa dépasser mon cerveau et j’ai toujours du mal à y croire .

    Reply

  4. NG

    January 9, 2017 at 6:10 pm

    Merci de décrire encore une fois ces drames avec tant de justesse.

    Notre société devient de plus en plus mesquine. Je ne sais pas vous mais pour ma part, je suis très inquiète pour l’avenir du Sénégal. Et quand j’en parle autour de moi, on me dit tjrs : ” arrête, tu es trop pessimiste “. Je commence à éprouver une profonde lassitude. J’en ai plus qu’assez de me plaindre. Quand tout cela s’arrêtera t’il ? Je ne sais pas mais j’ai l’impression que ce n’est pas demain la veille.

    La sociétés est devenue insensible. On regarde un enfant se faire tuer, une femme se faire battre, un infirme se faire massacrer sans broncher. Les faits divers devraient effrayer mais j’ai l’impression que maintenant les faits divers passionnent. Les victimes n’interessent plus. J’exagère peut être mais les bourreaux sont presques devenus des héros.

    Je suis triste pour notre société, pour ce semblant de vivre ensemble que nous clamons partout mais que nous n’appliquons pas. Que devenons nous ? Des monstres …

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

“Des gens sont morts… Prions pour les morts”

Note sur le contributeur: @Nattyseydi “NattySeydi est un ...