Guest Posts/ Contributions, Random

Témoignages: Harcèlement Sexuel au travail et à l’école

J’avais déjà écrit sur le harcèlement à deux reprises:

Le harcèlement au travail

Mbathio et le cyber- harcèlement

Durant le courant de la semaine dernière, je me suis rappelé de mauvais souvenirs de mes débuts dans le monde du travail et de l’attention non sollicitée de mes collègues (les hommes) . J’en ai parlé sur le compte snapchat du blog (worldofnk) où il est question de débattre et de partager sur plusieurs sujets. Je ne m’attendais pas à autant de contributions par rapport au harcèlement, j’ai décidé de les compiler et d’en faire un blog post, que je vous encourage à partager. Ces histoires, nos histoires se doivent d’être lues et avalées.

Certaines ont perdu leur emploi, d’autres ont subi, le reste en parle pour la première fois. En espérant qu’elles servent de vaccins, ci-dessous les récits de jeunes dames qui ont été harcelées, parfois agressées et traumatisées:

 


 

#stopharcelement

Quelles sont vos histoires? Donnez le courage à une autre personne d’en parler.

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

24 Comments


  1. Anonymous

    February 20, 2017 at 2:42 pm

    NK yakk nga sama journée, now j’ai peur pour ma fille

    Reply

  2. Adama

    February 20, 2017 at 3:04 pm

    C’est là que tu te rends compte que sougnou borom loulou def khamnako et mognou gueuna kham sougnou bopp
    Et c pas pour rien qu’il nous demande de nous couvrir, d’éviter même entée hommes et femmes quelconque de se donner la main à plus forte raison de se faire la bise
    En tout cas même si moi j’applique pas forcément tout cela y’a quand même matière à réfléchir si on a un peu objectivité

    Il faut absolument pas se laisser faire mes dames

    Reply

    • Strong beauty

      February 21, 2017 at 7:06 am

      Je me suis toujours dit cela! Et apotoutes ces histoires it only makes more sense to me! Djiguene daal mo sone koi

      Reply

    • XXX

      February 21, 2017 at 1:16 pm

      Cher Adama,

      Ce que vous dites de façon textuelle, c’est que c’est la faute des femmes qui ne sont pas couvertes et qui donc provoquent les hommes! et je ne suis pas d’accord!
      Ce genre d’attitude renforce la honte du côté des femmes qui n’osent pas se plaindre pour éviter qu’on les traites de mauvaises filles! et les jeunes filles de 6 ans les vieilles, les nonnes, les jeunes garçons, les femmes bien couvertes qui se font violer ou agresser sexuellement!
      pfff!

      Reply

      • oui xxx

        February 23, 2017 at 2:14 pm

        mais vraiment c chokan … meme si je suis nue tu n’as pas a metoucher . Kan est il des gens dautres religions qui ne se voilent pas ? c abusei kel commentaire bete et honteux surtout venat d’une femme

        Reply

  3. no drama

    February 20, 2017 at 3:10 pm

    C abusé

    Reply

  4. ano

    February 20, 2017 at 3:51 pm

    one day my teacher ask me during the EMT class if i could stay and help him to class the works that an other class gave him: He told me he want me to sorted it by name.There was about 50 works and i started To do it when it was 10mn left until the EMT class was over. So i clearly was the last one there. He was talking with me, joking bout my dad etc… Then he approached me. He said : your dad is ugly. You know i am more beautiful than him. Right? He was next To me now. Then he asked : don’t u love me?
    I was scared i didn’t know what To say. Everybody was gone and u know, The class is kinda isolated from other classes… I putted some distance between us triyng to figure it out somehow to get out of this situation. But he came next To me though. He stuck me between the closet and the table and he start begging me to kiss him on his cheek. Things was getting out of control. I was about to cry. I said : sir please let me out. My father is waiting for me i really gotta go.
    He insisted : yes but i am a daddy for you too. Give me a kiss please or i will not let u get out of here. I swear I still after 8 years feel disgusted of myself. But i did it. I kissed him on the cheek because i wanted just to get out. I started pushing him but he didnt wanted To let me go. He was blocking me.
    He smiled and said : aw.. it was so good. Please kiss me again on my lips now. Right at this moment he heard people coming. He moved away.
    I still dont know how but i rushed out. Took my bag and run out.
    After that every day we have class with him, i was dodging him.
    One day he came to my table where i was sitting, he asked quietly are u mad at me? Please don’t be i was just joking with you. You know i am like a dad for you. I would never touch u. You are my friend. Don’t tell anybody about what happened.
    Since that day, I had 19 at each work we have To gave To him until the end of the year.
    Im sure he did that with many girls in my school (CSMH). I still can’t forget it. smh.

    Reply

    • Cheikh

      February 20, 2017 at 8:56 pm

      I am sure it was PADONOU.
      Ce type avait deux défauts mythomane d’où son surnom (Pas de doul).
      Et, un penchant pour les jeunes filles. Les garçons de la classe lui étaient comme transparents.
      Je comprenais jamais pourquoi les filles n’avaient que des 18 ou 19 contrairement aux hommes pour un travail presque similaire.

      Reply

      • Anonymous

        February 21, 2017 at 1:58 am

        You’re right…

        Reply

    • Strong beauty

      February 21, 2017 at 7:33 am

      OMGi sooo know who you are talking about! That guy use to scare me and guess what? He did the same to me and i didn’t tell anyone bcp i was scared no one would believe me… j’étais en6ème et après la seule foi ou c’est arrivé i never wanted to be alone in a room with him, he’s been my teacher for 2years…

      Reply

      • cheikh

        February 21, 2017 at 11:24 am

        Pourtant, on aurait pu te croire. Tu étais jeune rek. Le gars était trop louche.
        En plus, son atelier sous-terrain isolé pouvait lui permettre de faire tout ce qu’il voulait là bas sans danger.
        Je me souviens il appelait toutes les petites filles par chérie, poupée, ma femme. Un parfait conn*rd de pédophile.

        Reply

  5. Anonymous

    February 20, 2017 at 4:27 pm

    Je suis profondément choquée. C’est GRAVE quand même tout ceci..

    Reply

    • Cheikh

      February 21, 2017 at 9:56 pm

      C’est la faute au management de l’école.
      Sa manière d’enseigner etétait son comportement était tout sauf académique.
      Il avait des enfants de 11 12 ans. On ne sait pas comment réagir à cet âge là.
      Quand on est parent ou appelé à l’être, y a de quoi être inquiet.

      Reply

      • Anonymous

        February 23, 2017 at 2:18 pm

        pourtant yorone nameu aussi mais shui la petite et tjrs la fille que personne ne dokhane c abusei kan meme surement c arrivei a mes camarades de classes . Bon javais tjrs 18 ou 19 nak
        mais c grave deh ecole bi sagan nagn

        Reply

  6. RAMATA

    February 20, 2017 at 4:43 pm

    Hello! NK li xew ci deukk bi yeup kenn meunouko wax! Dis-toi que ce que les gens n’ont pas dit concernant ce harcèlement mo eupp fouf ce qui ressort ici.

    Moi je pense qu’il faut que nous pensons à mieux éduquer les plus jeunes (garçons comme filles) sur ce genre de questions. Il faut que nous leur apprenions avant tout à dire “non” et à nous faire confiance de façon à pouvoir nous parler ouvertement de ce qui se passe avant mouy eupp loxo. Il faut aussi qu’on leur apprenne “niaw ndiort”.
    Ce n’est pas tout le monde qui arrive à en parler, c’est tellement difficile surtout avec notre société où il y a beaucoup de tabous. Je pense qu’il faut briser la glace avec nos cadets et les apprendre à nous faire confiance.

    Et puis, pour moi, il faut savoir bien freiner les gens, quitte à ce qu’on nous traite de “niakk kerseu”. Bou yébo niouni danga soof, amo yitté, danga niakk kersa et j’en passe, tant que ça freine certains pervers baxna. Une femme doit être douce, aimante, et tout ça, ok; Mais elle doit avoir du caractère avant tout et fouleu bou bari! Maintenant sa douceur et son amabilité, elle le montre à qui elle veux et personne ne doit la forcer.

    Reply

    • Mami

      March 2, 2017 at 10:08 am

      On n’est clairement pas informés de la moitié de ce qui ce passe… Ce que tu dis est intéressant, mais j’aimerais même aller plus loin.
      Est-ce qu’il y a des associations, des organisations, qui sont capables de s’occuper de ce problème à un niveau institutionnel?
      Bon, vous allez me dire que je rêve, mais dans une vie idéale, il faudrait pouvoir intervenir dans les écoles, convaincre les parents, associer la religion qui a aussi son mot à dire, etc.
      Si quelqu’un est à l’origine d’une initiative que peut changer les mentalités, et briser un tabou qui n’a pas lieu d’être, je suis dedans à 100%!

      Reply

      • RAMATA

        March 2, 2017 at 10:24 am

        Vous ne rêvez sûrement pas! On devrait en être à un niveau où des organisations fortes et bien pesantes sont là pour porter le combat là où un individuel n’arriverait pas. Je ne sais plus trop; mais si j’ai bonne mémoire, j’ai une fois entendu parler d’une association dont les activités rentrent dans ce cadre. Mais c’est encore très difficile pour ce genre d’organisation de prospérer au Sénégal vu la difficulté qu’il y a pour les victimes à identifier le problème à temps, à oser le signaler ou à se confier.
        Quoi qu’il en soit, on garde espoir.

        Reply

        • Mami

          March 2, 2017 at 12:13 pm

          Je chercher depuis bientôt 2h maintenant. Y a un article qui est paru, un jour, dans un journal (Lemonde?). Désolée je suis incapable de le retrouver.
          Cet article parlait d’une jeune lycéenne dans la région de Kaolack qui avait monté une organisation pour parler de problèmes analogues (je ne précise pas car je ne veux rien déformer). Elle est allée jusqu’à monter une radio locale. En discutant avec ses professeurs et parents elle a obtenu leur bénédiction et leur soutien.

          Gardons espoir certes, mais surtout agissons! Si on essayait de participer au changement que nous voulons voir?
          Manam pour ma part je vais commencer par regarder quelles associations/ONG s’occupent de ces problèmes.

          Reply

          • RAMATA

            March 2, 2017 at 12:17 pm

            Suis tout à fait d’accord avec sur le fait qu’il faut agir, au delà même de l’espoir. Chacun peut apporter une pierre à l’édifice!

            Reply

          • NK

            March 2, 2017 at 7:52 pm

            C’est super ça, si tu arrives à trouver, fais moi signe please

            Reply

            • Mami

              April 6, 2017 at 12:54 pm

              Victoiiiiiire! j’ai travaillé dur dé! Mais j’ai enfin trouvé!
              Bon… Malheureusement je ne peux pas copier de lien ici.

              Mais l’article a été publié le 4 aout 2016 par Le monde Afrique, dans une série d’été qui s’appelle “Un combat pour la vie”.
              L’article s’appelle : “Au Sénégal, Sylvie, 18 ans, féministe de brousse”

              Bon on est d’accord, le mot brousse n’était pas indispensable…

              Reply

  7. Zeiina

    February 20, 2017 at 5:02 pm

    J’ai peur

    Reply

  8. absatou

    February 20, 2017 at 6:17 pm

    Je n’ai pas continué la lecture des commentaires. je suis en train de m’énerver toute seule là.
    Je sais que ce n’est pas évident, mais quand vous démarrez dans un nouveau service, mettez vos limites immédiatement.
    Evitez même de rigoler quand la blague est sexiste.
    on est dans un pays où malheureusement la femme est considérée comme un objet.
    j’ai démarré dans un nouveau service il y a un mois. pour ceux qui me suivent sur twitter, vous avez une idée à peu près de ce que je supporte avec mon voisin de bureau.
    Je suis déjà arrivée avec une réputation de dur à cuir. Et apparement ça fait penser à certains qu’ils ont le droit de me tutoyer.
    Au début, j’ai fais l’effort de déjeuner avec une partie de l’équipe, mais après 2 3 déjeuners, j’ai arrêté net.
    Sous prétexte que je suis une femme, on pense pouvoir me poser des questions sur ma vie privée. J’ai entendu des remarques du genre “je vais te prendre comme 2e épouse. non,je vais te laisser à mon pote.” AS IF… moi je suis là à disposition quoi.
    2e situation, mon collègue de bureau qui commente 2 jours de suite ce que je porte. vas y qu’il va m’imposer des tenues particulières, parce que ce que je porte n’est pas assez Sénégalais. 3e jour, je viens le matin il me dit “Qu’est-ce que je t’avais dis sur tes tenues?”, j’ai répondu “c’est à toi de décider de ce que je porte?”

    Depuis je suis taxée de manipulatrice et de politicienne parce que je ne parle pas beaucoup (cf mes tweet hein :p ) but who the fuck cares?
    Ne rentrez pas dans le jeu des hommes. ne cherchez pas à plaire ou être sympathique. ce que les collègues pensent ne concerne qu’eux. A ce que je sache, ils ne sont ni parents, ni proches supposés s’immiscer dans nos vies privées.
    Si vos rapports sont bons et professionnels avec votre supérieur, on s’en fout du reste.

    remettre en place les gens de temps en temps ça ne fait pas de mal.

    Reply

  9. cheikh

    February 21, 2017 at 10:23 am

    En tant qu’homme, je reconnais que les femmes vivent un calvaire dans les entreprises surtout celles qui connaissent leurs valeurs. Je suis très choquée par le comportement des gars.
    Mais il faut aussi reconnaitre la part de responsabilité de certaines femmes. Outre le fait que certaines harcèlent (Seussou dans les bus, touchers de pieds dans les déjeuners face à face, etc. j’en ai été témoin ou victime), il y a d’autres femmes qui te poussent à devenir un harceleur. Elles arrivent à te traiter de fouy (arrogant), yambar(faiblard), yeuk sa bopp si tu ne fais aucun compliment à ces dames et semblent les ignorer. On remet même parfois ton “homminité” en question. Le plus soft est de se faire taxer de Oustaz.
    Parfois, des hommes en viennent à faire des remarques déplacées juste pour entrer dans le moule.
    Ces femmes sont même souvent les ennemis de leurs congénères plus respectables. Tu entends de leur part, elles jouent à la puritaine, elle pense être mieux que nous; elle est coincée.
    En tout cas que chacun vive selon ses principes et soit assez fort pour ne pas se laisser marcher sur les pieds quitte à être marginalisé.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

Mbeugel is all – Une relation toxique peut en cacher une autre

Auteur: ANONYME Bonsoir NK, Ma femme et moi ...

error: Content is protected but I love you though!!