Guest Posts/ Contributions

“Téla sotti bakhoul” (Réussir tôt porte malheur)

Guest: WinchCorleone


Cette expression, je l’ai souvent entendu chez mon père, et elle m’a toujours intrigué. J’observais certaines situations avec du recul et une innocence corrélée à mon âge. Je m’amusais même à proposer des solutions, dans ma tête bien sûr, je n’osais pas parler ou donner mon avis en présence des adultes (xale dafay yem palassou xale). Mais parfois mes propositions aussi infantiles qu’elles étaient, pouvaient être la ou les bonne(s). Cela démontrait le manque de considération que la culture sénégalaise donne à l’enfant. Il est un être assisté qui n’a pas droit à la parole et qui n’a droit à rien d’autre parce qu’on ne saura jamais ce qu’il veut vraiment. L’enfant qui essayait de donner son avis était directement traité de XAMADI jusqu’à ce qu’il ramène l’eau (Kirikou).


C’est ainsi que la société adopte des attitudes qui sont contre le progrès. Des concepts tels que «tela tekki, telfi diougué» (=si on réussit tôt dans la vie, on meurt tôt) sont des concepts mal compris, donc mal utilisés.

Rien ne s’est fait en un jour, mais tout ce qui apparaît durant l’âge adulte, s’est préparé durant la jeunesse. Les savants, les sages, les érudits, ont tous acquis durant leur jeunesse les éléments qui ont fait d’eux ce qu’ils sont devenus.
De ce que je sais, la plupart des hommes qui ont marqué l’histoire (en science, art, musique, religion, sport, etc…), ont tous été audacieux dans l’expression de leur talent. Peu importe ce que les gens pouvaient dire d’eux lorsqu’il s’agissait d’exprimer leur talent. Ils n’avaient pas de complexe d’âge, de statut, ça sortait naturellement comme une prophétie. Et si ce n’était pas pendant leur jeunesse, cela s’est préparé à cette période.
Au Sénégal, nous avons un modèle d’éducation paternaliste, je dirais même ‘’mère-pouliste’’. On veut une chose et son contraire. Tout le monde aimerait être le Papa de Sadio Mané, Cristiano Ronaldo, Messi ou Moudjtaba Diallo, mais personne ne veut subir les contre coups de la célébrité et de la richesse.


Le problème ne se trouve pas au niveau de la réussite d’un jeune, mais surtout sur le concept même de réussite et celui de jeunesse.
La réussite qui dérange (mais que personne ne refuserait si elle lui arrivait) est celle d’être riche pendant qu’on est encore jeune. L’argent ouvre « presque » toutes les portes, donne du pouvoir et empêche à ceux qui le convoitent de dire la vérité ou d’éduquer celui qui le détient. Mais ce qu’on ne dit pas ici, c’est que l’argent a le même effet sur tout le monde, adulte comme enfant. Mais les adultes abusent de l’avantage de l’âge et de l’expérience pour dire des choses comme quoi «Xale ken douko tamal xaliss» (il ne faut pas habituer les enfants à l’argent) blablablabla…. Mais si tu ne lui apprends pas à le gérer à l’appréhender, c’est évident que ça le rendra fou.

Certains disent même xalé dou lale ndawal, ou xale dou lale digu bol. Bullshit !!! Ndawal est bon pour tout le monde. Apprenez aux enfants à avoir du Ngorr et de l’humilité devant toute chose et elle ne lui fera jamais mal.
Parlons de la jeunesse. C’est quoi un jeune ? Un ado, un pré-ados, un U20, ou quelqu’un qui à 36 ans et poussière ? N’est jeune pour moi que l’enfant qui ne se soucie pas qu’on le voit nu ou pas. Le jour où, il commencera à cacher son zizi ou sa anna ndiaye, comprenez qu’il peut comprendre certaines choses. Donc si la vie en fait un enfant ou jeune riche, ou célèbre, il est de la responsabilité des adultes de l’encadrer et lorsqu’il atteindra l’âge de la majorité légale, le mettre face à ses responsabilités (moins de mère-poulisme).

Je comprends les considérations mystiques et le Tiat (mauvais œil) auquel certains peuvent faire allusion, mais heureusement il y a des contres-tiats pour chaque croyance et chaque circonstance (par exemple, moi, je mettais mon caleçon à l’envers quand je participais ayx  navetanes).

En définitive, je dis que ce concept de tela soti bakhoul ou tela teki dioguefi, est mal compris.
Évidemment si vous versez de l’eau dans un récipient inadéquat, elle déborde. Donc le problème n’est pas l’eau, mais le récipient inapproprié. Éduquez et préparez vos enfants à faire face à la vie, c’est mieux que de les brider avec des sornettes.

Ps: si vous avez peur d’être riche, faites-moi un virement, je n’ai pas encore trente ans, je pourrais expérimenter pour vous.

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

9 Comments


  1. So'

    July 6, 2017 at 10:51 am

    Haha la fin m’a tué
    Tu as parfaitement raison ano et malheureusement le phénomène ne disparaît pas avec le temps. On est presque tous habitués à nous ” cacher” de la société pour fuir les mauvaises langues. On a beau dire partout qu’on ne croit pas au tiat mais on préfère quand même ne pas prendre de risque.
    Moi par exemple, à 24 ans et salariée, Maman répond toujours aux parents qui demandent après moi “Mini ci diangu bi” (Elle va toujours à l’école) tout simplement parce qu’elle croit que j’ai commencé à travailler trop tôt et donc tiat meun na ma ci topp.

    Reply

    • Ano

      July 6, 2017 at 12:45 pm

      Totally agree! Ma maman fait la meme chose, ou elle leur dit que je suis toujours en stage et de prier pour moi pour que je trouve du solide. MDRR non vraiment les croyances senegalaises da ngay rei ba tass.
      Mais du coup si elle fait pas ca, chaque jour nga diote appel niaxtou niou ley sonal. C’est un peu leur maniere de te proteger des gens qui ne font que demander.

      Reply

  2. Bonbon Menthe

    July 6, 2017 at 1:29 pm

    Tellement vrai , tellement vrai !
    Ou le fait que les gens ne croient pas a la reussite avec le dur labeur . Genre kou fi tekii ( je deteste ce mot ) soit dagn la diapalei et que c’est normal so branlon ( bras-long lol , je deteste ce mot aussi ) is bae , soit da nga ndioublang ba am li nga am , soit tu as marché sur des pauvres gens pour en arriver la . Les riches sont mechants , les pauvres sont bons et que Alakhira les riches seront punis et les pauvres recompensés donc ils doivent plus faire du mougn et khaar yallah que du diiok fight pour ameliorer leur vie … Je me demande d’ou vient ce genre de correlation , d’ou rek ? Dans certains milieux devenir/etre riche c’est limite un crime …
    Ioe tamiit le calecon a l’envers ahahah #dead ! ca a marché ?

    Reply

    • Winchcorleone

      July 6, 2017 at 6:02 pm

      Haahaaa Oui bien sûr, j’ai toujours refusé de faire le bain de KHON de l’équipe de Nawetane et rien ne m’est jamais arrivé de mal Alhamdoulilah. Aussi, tu as raison, dans les milieux défavoriser la peur d’échouer est souvent plus grande que l’envie de réussir et donc c’est du nivellement par le bas qui se passe et personne ne s’en sort malheureusement.

      Reply

  3. Chocomyrtille

    July 6, 2017 at 9:54 pm

    C’est totalement une réalité chez nous. Moi par exemple, c’est depuis le primaire que ça a commencé. Je me rappelle j’étais toujours 1ère de ma classe et mon père un jour m’a dit de prendre 2e ou 3e le temps que les gens arrêté de parler moi un instant, parce que le fameux thiat aller me poursuivre. Lol. Ce que j’ai fait ndeysann. Et ensuite quand j’ai commencé à travailler juste après un stage de 6 mois, mes parents disaient tjrs que j’étais en stage depuis plus de 2 ans. Ndeysaan les gens de mon entourage avaient pitié de moi alors que je gaganis super bien ma vie. Donc je peux dire que c’est difgicile pour nous les jeunes mais xalai bou lokhom sétai mou meuneu bokk ak makk yi. Mais tamit thiat amna et c’est même dit dans la religion.

    Reply

  4. Ibou Alwaladeen

    July 6, 2017 at 10:35 pm

    Mes parents m’ont toujours dit (ou presque)de faire ce que j’ai envie de faire tant que je l’assumais. Le problème c’est que je me suis toujours mis en porte a faux avec la société qui m’a toujours dit que j’étais pressé ou que je me comportais en toubab. J’ai toujours dit que la société sénégalaise était un peu schizophrène. On aime la richesse, la réussite mais pas la compétition (saine) que cela implique et le gain d’image que l’élévation sociale ne manque pas d’attirer. Tu veux acheter une jolie voiture? chii kharal lamigne daf ley tope…Tu gagne bien ta vie et tu veux ton ptopre chez toi? defal ndank, dagn ley tiatou… Tu as un projet innovant capable de décoller avec un minimum de financement? kharal dafaf teel… ça ne les empechera pas d’investir dans un 4X4/Khew/natt/niareel (rayez la mension inutile) Donc continuons d’avancer au ralenti rek pendant que les jeunes vont bouger le monde à toute vitesse.

    Reply

  5. mamito

    July 7, 2017 at 7:06 am

    Yow ya niémé degg fan na la trop je t’ai découvert y’a pas longtemps mais il y’a une telle authenticité dans tes écris.Quand je pense touts les jours que notre notre éducation et nos moeurs sont à l’origine de notre sous développement toi tu l’écris en gras.Merci!!

    Reply

  6. moudji

    July 7, 2017 at 7:18 pm

    J’aime l’authenticité de tes écris et surtout, tu cherches en profondeur pour trouver les tares de notre société hélas avant gardiste.combien d’exemples pouvons-nous donner de jeunes qui dirigent le monde? Pas besoin de chercher loin Mark Zuckenberg est l’exemple parfait mais malheureusement au Sénégal on en est toujours aux considérations d’antan. En tout cas tu as une belle plume et bonne continuation bro

    Reply

  7. Barycentre

    July 8, 2017 at 11:36 pm

    En 2012 jai recu la délégation du President lors des deuxième tour, elle a sa tête le nouveau President voyait en moi un grand homme, ma tutrice m’a pris dans sa chambre pour me demander de ne plus m’attirer ce monde tiat bahoul,… J’ai bossé avec toi dans la même structure a 22ans, elle me répète khaleh dou Tela soti, j’achète 1 terrain, je veux construire mon Pere arrête les chantiers, et me dit Tela soti mo yobou sa yaye, je peux construire j’achète 2 terrains, 3 ma grand ay mettent, khaleh dou beuri souf dagnou lay Tela soul, et sa fait 3ans deja que je voulais acheter une voiture ma grand ne veux pas, elle me appli meme… J’en parle avec mes potes, leurs maman pensent que je suis déraciné, un petit toubab! Lol c’est juste que j’en ai marre de devoir suivre les humeurs des Taximans selon les saisons.. Qu’est ce qu’ils me veulent à la longue… Attendre que tout m’échappent pour raconter que jai traivaille tot mais tekiwouma dara? Ma bagne damay révolter Wou…

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

“Genie in a bottle”

Les génies sont nombreux au Sénégal mais eux-mêmes ...

error: Content is protected but I love you though!!