Sponsored Content

De Richard Toll à DOLIMA

Vous connaissez probablement la marque de produits laitiers Dolima, vous avez sans doute eu à les consommer en format lait caillé ou thiakry entre autres. Ce que vous ne savez pas, c’est comment est-ce qu’on en arrive au produit fini tel que vous le connaissez et leur impact sur le secteur de l’élevage au Sénégal.

J’ai récemment eu l’opportunité d’aller à Richard-Toll et à Dagana pour observer le processus de transformation du lait frais en DOLIMA et j’ai été

Bluf-

fée.

Pourquoi ? Parce que Dolima est certes une entreprise commerciale mais elle a également une mission sociale : celle de développer l’élevage au Sénégal, en améliorant la qualité de vie de ses agents principaux : les éleveurs.

Alors, d’où viennent les produits Dolima qu’on achète dans la boutique du quartier ou en grande surface ?

A 5H30

Je vous avoue que le réveil était difficile mais le « spectacle » en valait la peine. J’ai suivi Mr Ousmane Sy, l’un des 9 collecteurs pour Dolima autour de la zone de Richard Toll pour son circuit journalier. Les collecteurs ont pour mission de faire le tour des éleveurs (près de 800) dans les zones qui leur sont affectées pour récupérer le lait frais (et quand je vous dis frais, je veux dire qui vient d’être trait de la vache de Mr Seguin), celà deux fois par jour. C’était la première fois que je voyais une femme traire en live (ne me jugez pas, boy Dakar la) et c’était magnifique. Peut-être est-ce la créative en moi (nous sommes sensibles) mais la scène était émouvante. Comme quoi, pendant que j’écris mes articles, d’autres traient des vaches. Les veaux tèteront une partie, et le reste se retrouvera dans nos ventres…

Ousmane teste le lait pour voir s’il est effectivement frais en le mélangeant à un liquide. Après avoir secoué le mix, il vérifie si le lait est frais :  le lait est frais s’il ne contient pas de grains. Il fera la même chose à chacun de ses stops (une vingtaine par jour) avant de se rendre à l’usine.

A 10H30

La collecte est finie et on se dirige vers l’usine pour déposer le lait pour des tests additionnels (niveau de ph du lait, concentration de bactéries, etc). Ce dernier sera ensuite testé et pasteurisé avant de devenir le produit fini et délicieux qu’on achète chez le distributeur du coin. A la fin de la journée, entre 1000 Litres (période des vaches maigres) et 4000 Litres (période des vaches grasses) de lait en fonction des saisons sont collectés et permettront la production de 20 tonnes de yaourt tous les jours.

Le produit fini est ensuite envoyé 3 fois par semaine à Dakar.

Pourquoi Dolima ?

  • Dolima est la seule marque à utiliser du lait frais LOCAL, et donc les seuls dans le marché à valoriser la production des éleveurs. Je répète. LOCAL.
  • En achetant des produits Dolima ou en faisant partie du Club Kossam (« Kossam » signifie lait en peulh), vous participerez à l’amélioration des conditions de vie des éleveurs :

ex : Abdoul Ka est un éleveur qui grâce au lait qu’il vend à Dolima reçoit 400 000 FCFA par mois.

  • Dolima recycle : quand vous recevrez votre panier chaque semaine, vous devrez rendre les bouteilles et les conteneurs de yaourt. Ils seront ramassés et réutilisés.

Club Kossam?

Le Club Kossam permet de se faire livrer son lait 100% frais et ses yaourts à domicile chaque semaine. Pour devenir membre du club, vous pouvez vous inscrire sur leur site internet à l’adresse suivante : www.clubkossam.sn

VOUS AVEZ MA PAROLE QUE C’EST LE MEILLEUR LAIT QUE J’AI BU. Et j’en ai bu du lait. C’est absolument succulent. En plus le premier panier est gratuit donc qu’est-ce que vous attendez ? Je craque particulièrement pour le yaourt Vanille.

Lait frais entier 1,5L

 

1500FCFA

 

Yaourt Nature

500 FCFA

 

Yaourt Vanille  

500 FCFA

 

Quels sont les objectifs du Projet Kossam dans les années à venir ?

  • Créer des mini-fermes pour augmenter la production de lait
  • Doubler les revenus des éleveurs
  • Elargir la zone de collectes

Saviez-vous que les éleveurs constituent 1/3 de la population ? La prochaine fois que vous irez faire vos courses, pensez à développer l’élevage à votre échelle en achetant des produits DOLIMA.

Je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous pour mieux comprendre le processus.

Share this Story

Related Posts

Facebook Comments

6 Comments


  1. me

    September 7, 2017 at 8:44 pm

    Merci, j’apprécie ce genre de publicité pour le consommer local.

    Reply

  2. Baba maal

    September 7, 2017 at 9:23 pm

    Hello! Quelqu’un connaitrait-il le titre de la chanson svp?

    Reply

  3. Koss koss

    September 7, 2017 at 10:11 pm

    Aussi étonnant que ça puisse être je suis contente de lire cette publicité. Vive le développement local! La prochaine fois que je vais prendre du Yaourt je saurai mieux choisir.

    Reply

    • Koss koss

      September 7, 2017 at 10:13 pm

      Par contre… c’est pas trop cher le Yaourt à 500? C’est deux fois plus cher que celui que j’achète d’habitude….

      Reply

  4. bintoo

    September 8, 2017 at 7:52 pm

    Vive le consommer Local , Plus que de la PUB , ceci est un partage de bon plan , Manguini di naan sama meew bien frais grace à NK. J’ai recu mon premier panier gratos ce matin . C’est partie pour un engagement à long …tres long terme. Merci NK , Merci DOLIMA

    Reply

  5. Papatou

    September 11, 2017 at 8:53 am

    Voilà le genre d’initiative locale à soutenir. Partager léne vidéo bii sama gars yii (mieux vaut en rire)!!!

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Check Also

Vous n’avez pas le temps pour vous-même ? Ceci est pour vous.

Oui je comprends. Vous n’avez pas le temps ...

error: Content is protected but I love you though!!